Domaine Golf Club de Lomé : Les collectivités propriétaires « frustrées » par un « étrange » communiqué de quatre ministres

93 0

©AfreePress-(Lomé, le 12 janvier 2022)-Les collectivités propriétaires du domaine du « Golf Club de Lomé » dit encore “Terrain de Golf à Agoè” en face de l’Hôpital Saint Peregrin en construction, sont à bout de force après plus de 10 ans de bataille judiciaire.

Ayant remporté le procès contre l’Association Golf Club du Togo qui occupe le domaine depuis plus de 50 ans sans honorer ses engagements, les propriétaires ne peuvent toujours pas jouir pleinement de leur droit, tel que décidé par la justice togolaise.

Et pour cause, un communiqué commun signé, le 20 décembre 2021 des ministres chargés, de l’urbanisme, de l’habitat et de la réforme foncière, de l’Administration territoriale, de la décentralisation et du développement des territoires, de l’Économie et des finances et de celui de la Sécurité et de la protection civile, interdit le lotissement du domaine en raison du ‘’processus d’approbation du schéma directeur d’aménagement urbain du grand Lomé en cours’’.

Face à la presse, mardi 11 janvier 2022, les propriétaires terrains ont qualifié ce communiqué ’’d’étrange’’ puisque, d’après eux, les travaux de lotissement du domaine ont été déjà faits avec le quitus du ministère de l’Urbanisme.

« Le domaine que nous appelons Golf Club de Lomé est la propriété légale des collectivités AZIAVI, AMAGANTSÉ, LEKÉ, TAKOU, KEME et des décisions en dernier ressort par la Cour suprême leur reconnaissent ce Droit. Alors que le bail problématique de 50 ans au demeurant non respecté, mais qui cependant permettait à l’Association Golf Club de Lomé d’occuper les lieux devait prendre fin le 31 décembre 2022, et pendant que la non-reconduction du bail a été bien notifiée à l’association, un étrange communiqué conjoint de 4 ministères tombe le 20 décembre 2021 et tente de semer la confusion dans l’opinion », a laissé entendre Eugène Atigan, président du Comité international le Super Cabaret, une association de défense des Droits de l’Homme engagée aux côtés des collectivités pour leur droit.

Selon les informations, l’Association le “Golf Club du Togo” n’avait baillé en 1976, qu’une superficie de 2,5 hectares chez la collectivité « Kpatima » en vue de mener ses activités. Mais au fil des années, celle-ci s’est permise d’étendre ses installations sur environ 23 hectares appartenant à quatre autres collectivités.

Lire Aussi :   Transport routier : 20 milliards FCFA pour la réhabilitation de la RN 17

En 2014, les familles avaient assigné l’Association Golfe Club du Togo en justice pour confirmer leur droit de propriété sur le domaine exploité. À l’issue du procès, le droit de propriété des collectivités a été reconnu et l’institution sportive a été condamnée à verser plus 465 millions de F CFA aux collectivités. Chose qui n’a jamais été faite.

Face à cette injustice, les familles ont de nouveau saisi la justice qui va ordonner le 19 février 2021, l’expulsion de l’association du domaine querellé.

« Depuis plus de 10 ans, nous nous sommes lancés dans cette longue procédure judiciaire avec ce que cela coûte. Nos économies sont finies et les personnes chez qui nous avons fait des prêts pour les frais des tribunaux nous poursuivent. Aujourd’hui nous les collectivités voulons juste rentrer dans nos droits et jouir de nos biens. C’est pour ça que nous avons mis un terme au bail à la date du 31 décembre 2021. Depuis plus de 50 ans, nous souffrons à cause de la pauvreté pourtant, nous avons des propriétés. Le communiqué des quatre ministres dont la date est visiblement surchargée tente de s’opposer à une décision rendue par la cour suprême. Depuis la sortie de ce communiqué, nous avons déjà enterré trois de nos proches décédés à cause des frustrations que cette situation a engendrées », a condamné, Kpatima Edem, un des mandataires des collectivités.

Les familles disent vouloir juste la liberté de disposer de leurs biens et les vendre à qui elles veulent. Elles invitent le gouvernement à mettre à « l’injustice sociale » causée par ce litige.

Raphaël A.

Articles en relation

× AfreeWazapNews, des questions ?