Le Nigeria s’engage à rembourser les arriérés de capital de 28,7 millions de dollars de Shelter Afrique

270 0

©AfreePress-(Lomé, le 13 janvier 2022)- La République Fédérale du Nigeria s’est engagée à payer la totalité de l’arriéré de capital de 28,7 millions de dollars à Shelter Afrique, a dévoilé la Ministre nigériane des Finances, le Dr Zainab SHAMSUNA AHMED, lors d’une réunion avec le Directeur Général du groupe Shelter Afrique, M. Andrew CHIMPHONDAH, à Abuja.

La Ministre a également affirmé que le paiement sera effectué en quatre versements à compter de janvier 2022.

En septembre 2020, l’institution financière panafricaine de développement du logement a reçu 9,4 millions de dollars du Nigeria. Cette contribution a permis au Nigeria de devenir la deuxième plus grande participation dans l’organisation avec 13,27% de participation, derrière le Kenya avec 17,78% et devant la BAD à 12,83%.

Félicitant le gouvernement nigérian pour sa preuve de confiance envers l’institution et son approbation du redressement financier de l’organisation, M. Andrew CHIMPHONDAH a déclaré: « Il s’agit d’une étape majeure qui devrait propulser le Nigeria au rang de principal actionnaire de Shelter-Afrique lorsque le pays respectera son engagement en matière de capital. C’est un témoignage fort de l’engagement et du soutien des actionnaires au Conseil d’Administration et à la Direction de Shelter Afrique. »

Obligations « Logement »

Shelter Afrique prévoit de lever 250 milliards de nairas (500 millions de dollars) en 2022 pour soutenir ses projets de logements abordables au Nigeria. La Société devrait commencer les tournées avec des investisseurs potentiels en janvier 2022 et devrait conclure la levée de fonds d’ici la fin février.
«Shelter Afrique s’est lancé dans une stratégie définie de développement et d’approfondissement des marchés de capitaux locaux afin que l’accès à la monnaie locale à des prix compétitifs puisse être mis à la disposition des promoteurs nigérians de l’Association des promoteurs immobiliers du Nigeria (REDAN), des grands promoteurs et des banques de niveau 1 et 2 et des prêteurs hypothécaires primaires. L’importance de ceci est que Shelter-Afrique aura réussi à faire face aux risques d’exposition au change qui ont paralysé de nombreux pays africains causés par l’affaiblissement des monnaies africaines locales par rapport aux devises fortes telles que le dollar américain et la livre sterling », a déclaré M. CHIMPHONDAH.

Remerciant la Ministre des Finances, Madame Zainab SHAMSUNA AHMED, d’avoir soutenu l’émission obligataire par les approbations reçues sur les dérogations du ministère des Finances, M. CHIMPHONDAH a noté que le Nigeria était un marché important et stratégique pour Shelter Afrique, ajoutant que le fonds réalisé grâce à l’émission obligataire contribuera grandement à remédier à la pénurie de logements accessibles dans le pays, maintenant estimé à 17 millions d’unités contre 56 millions d’unités sur le continent.

« En réponse à cette pénurie de logements, Shelter Afrique mettra en œuvre une stratégie de transformation qui attirera des capitaux supplémentaires sur le marché du logement accessible à grande échelle à faible coût d’une manière commercialement viable », a conclu M. CHIMPHONDAH.

Pour rappel Shelter-Afrique est une institution panafricaine de financement et de développement du logement créée par les gouvernements africains pour répondre au besoin d’un système de fourniture de logements durables et de projets d’infrastructures connexes en Afrique. Les actionnaires comprennent 44 pays africains, la Banque Africaine de Développement (BAD), la Société Africaine de Réassurance et le Fonds de Solidarité Africain (FSA).

Le mandat de la société est de fournir un financement par emprunt, quasi-fonds propres et fonds propres à des institutions publiques et privées pour des projets de logements et d’infrastructures urbaines dans ses pays membres. Shelter Afrique établit des partenariats stratégiques et offre une foule de produits et de services connexes pour soutenir la livraison efficace de logements abordables et d’immobilier commercial. Il s’agit notamment du financement de projets, des prêts institutionnels, des investissements en actions et des coentreprises, du financement du commerce et du logement social.

Lire Aussi :   Route Lomé-Kpalimé : Plusieurs morts et des blessés dans un accident à Amouzoukopé

Articles en relation