AUDA-NEPAD : La santé sera prioritaire en 2022 sur le continent Africain

239 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 février 2022)- Le Président de la République, Faure Gnassingbé a pris part, mercredi 2 février 2022, à la 39è session du Comité d’orientation des Chefs d’Etat et de gouvernement de l’Agence de développement de l’Union africaine (AUDA-NEPAD).

La rencontre tenue en format visioconférence marque les 20 ans d’anniversaire de l’organisation panafricaine.

Occasion pour les Chefs d’État de passer en revue les projets engagés pour le développement du continent dont les prioritaires portaient sur les systèmes de santé, les systèmes alimentaires, la croissance économique et inclusive, en lien avec l’Agenda 2063 de l’instance continentale.

Les Chefs d’Etat et de gouvernement ont déploré, à cette occasion la crise sanitaire de la Covid-19 qui continue d’impacter négativement le développement économique des pays du continent.

Les travaux de la session ont également porté sur la thématique : « Lien entre l’éducation et le développement : un changement de paradigme ». Il a été question pour les dirigeants du continent de réitérer leur volonté à donner une nouvelle orientation au système d’éducation en vue de l’adapter aux besoins de développement avec un capital humain adéquat.

De son côté, le président rwandais, Paul Kagamé, président du Comité d’orientation, a fait le point à ses pairs des engagements de l’Afrique en matière de partenariat, en vue de la mobilisation des ressources devant permettre de réaliser les ambitions du NEPAD.

Pour l’année 2022, l’organisation panafricaine s’est fixée comme objectif d’œuvrer pour la disponibilité des produits médicaux dans ses Etats membres. Il est également prévu la mise en place d’un système d’accès inclusif aux soins de santé primaire.

Il faut noter que le NEPAD a pour mission principale de réaliser les services de prospective et de conseil technique pour une mise en œuvre efficiente des politiques de développement et d’investissement.

L’organisation œuvre également à l’exécution des projets phares de l’Union africaine, de négocier le partenariat et l’alliance pour optimiser les capacités d’implémentation et faire le suivi, l’analyse afin de dresse les rapports sur la mise en œuvre de l’Agenda 2063.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Mme Tran Thi Hoang Mai : « Les relations entre l’OIF et le Togo sont bonnes »

Articles en relation