Des trafiquants de boissons contrefaites entre les mains de la police 

300 0

©AfreePress- (Lomé, le 4 février  2022)- L’Office Central de Répression du Trafic Illicite des Drogues et du Blanchiment (OCRTIDB) a appréhendé, mercredi 2 février 2022 à Lomé, trois individus impliqués dans le trafic des liqueurs frelatés.

Il s’agit des sieurs Agbobli Kossi, Koami Mawuéna et Kossivi Dodji, tous présentés à la presse, au lendemain de leur arrestation.

Selon les informations recueillies, ces trafiquants issus d’une même famille ont été surpris en plein travail de retouche sur les bouchons en vue de la livraison à des clients. Des liqueurs qui sont généralement fabriquées avec des substances aux contenus douteux, auxquels ils ajoutent des colorants et arômes correspondant aux marques de boissons à imiter, le tout, dans un environnement impropre à la production.

« Les autres malfrats faisant partie de la chaîne, notamment, ceux qui se chargent de collecter les bouteilles et emballages, sont activement recherchés », ont indiqué les premiers responsables de l’OCRTIDB.

Dans la foulée, l’office informe qu’en 2021, il a entrepris des opérations conjointes avec la police et la gendarmerie pour briser la chaîne de ce trafic.

« Ces investigations ont conduit à la saisie de deux mille six cent quatre-vingt-dix (2690) bouteilles de liqueurs de marques différentes. À l’issue d’une inspection minutieuse, 581 de ces bouteilles de liqueur ont été confirmées contrefaites », a-t-il ajouté.

La population est invitée à faire preuve de vigilance vis-à-vis de produits qui constituent un « véritable danger » pour la santé publique.

Elle est également priée de collaborer davantage avec les forces de l’ordre et de sécurité pour dénoncer des pratiques du genre qui se constateront partout sur l’étendue du territoire national.

Anika A. (+288 91024439)

Lire Aussi :   Golfe-4: Jean-Pierre Fabre retire la gestion du Grand marché de Lomé à l’EPAM

Articles en relation