Togo : Des infirmières, sages-femmes et étudiantes en médecine violées sur leurs lieux de travail

454 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 février 2022)-« Un mal ronge notre système de santé », alerte le Secrétaire général du Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT), Dr Gilbert Tsolenyanu.

Le problème, selon lui, porte sur plusieurs cas de viols contre des femmes exerçant dans le secteur de la santé. Certaines de ces femmes seraient victimes de harcèlement et d’autres actes de violences sexuelles dans l’exercice de leurs fonctions.

« Nous avons reçu plusieurs plaintes et leur recrudescence m’amène à briser le silence. Des étudiantes en médecine, élèves infirmières, sages-femmes et femmes agents de santé se plaignent de harcèlement et de violence. Certaines disent qu’elles ont même été violées… Pour briser le silence, libérer la parole et protéger les femmes qui s’engagent dans le secteur de la santé », a posté Dr Gilbert Tsolenyanu sur sa page Twitter.

Pour le patron du SYNPHOT, il est une obligation morale pour chacun, de protéger les femmes qui s’engagent dans le secteur très « difficile de la santé » qui rassemble plusieurs acteurs civils, militaires, religieux et universitaires.

« Nous devons encourager les victimes à libérer la parole, à briser le silence pour mettre fin à ce mal qui s’amplifie », soutient-il.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Togo : Un trafiquant de drogue appréhendé à Lomé par la Police

Articles en relation