Gratification exceptionnelle : Voici ce que le gouvernement va verser aux enseignants

255 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 février 2022)- Cinq (5) milliards Francs CFA. C’est le montant qui sera décaissé par le gouvernement pour assurer la gratification exceptionnelle des enseignants sur la période de janvier 2021 au 31 décembre 2025.

L’information a été donnée, mercredi 09 février 2022, à l’issue d’une nouvelle rencontre d’échanges entre le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara et son collègue des enseignements primaires, secondaire, technique et de l’artisanat, Prof. Komla Dodzi Kokoroko et les acteurs de l’éducation.

« Une part importante de ce crédit bénéficiera aux enseignants fonctionnaires sous forme d’allocation annuelle non indexable sur la période visée : le reste du crédit permettra d’accorder une aide aux enseignants volontaires des établissements scolaires publics selon des critères à définir par le gouvernement et à améliorer la subvention de l’Etat à l’enseignement confessionnel », a indiqué un communiqué conjoint ayant sanctionné les travaux.

Outre cette gratification exceptionnelle, le gouvernement togolais annonce d’autres mesures en faveur du secteur de l’éducation. Il s’agit notamment, du recrutement de près de 3 000 enseignants, de 250 élèves enseignants des filières scientifiques au cours de l’année 2022, et la construction de 5 000 salles de classe dans le cadre du projet « augmentation de capacités d’accueil en milieu scolaire ».

« D’autres mesures seront également prises pour améliorer la formation des enseignants et intensifier la réforme du système éducatif », poursuit la note signée conjointement par le représentant du gouvernement, Gilbert Bawara, Baloua K. Massaga pour les fédérations des syndicats d’enseignants et Père Pierre Marie-Chanel Affognon, Modérateur du comité de suivi.

Il faut préciser que cette rencontre a permis au gouvernement d’apprécier le rapport final du comité de suivi et d’évaluation du protocole d’accord signé le 19 avril 2018 entre le gouvernement togolais et les syndicats du secteur de l’éducation, remis au gouvernement le 30 décembre 2021.

Raphaël A. (+228 92 06 07 03)

Lire Aussi :   La CNDH préoccupée par le respect des libertés individuelles et collectives en période d'état d'urgence sanitaire

Articles en relation