Atelier d’information et d’échanges sur la Convention de l’eau : Les travaux ont pris fin sur une bonne note

198 0

©AfreePress-(Lomé, le 14 février 2022)- Le Togo met les paquets doubles pour aller vers la mise en œuvre de la « Convention sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontalières et les lacs internationaux ». Concentration à laquelle il a adhéré en septembre 2021.

C’est dans cette optique que s’est tenu, les 10 et 11 février 2022 à Lomé, un atelier d’information et d’échanges sur la mise en œuvre de ladite convention. Rencontre visant le renforcement de la coopération dans le domaine des eaux transfrontalières et favoriser une protection écologiquement viable des eaux de surface et et des eaux souterraines transfrontalières.

L’idée à travers cet atelier, est de permettre à l’ensemble des acteurs du secteur de l’eau et de l’assainissement, ainsi que les structures impliquées, de disposer davantage d’informations sur le texte en question.

« Cet atelier est un grand pas dans la mise en œuvre de la convention de Helsinki. Entre autres, les deux jours d’échanges ont permis aux participants de cerner les enjeux de la gestion concertée des cours d’eau transfrontalières et des lacs au niveau national, régional et international, d’exposer le contenu de la convention des Nations unies sur la gestion des cours d’eau transfrontalières et des lacs internationaux en termes d’avantages et d’obligations pour le Togo, d’examiner l’interaction et la complémentarité entre la Convention des Nations Unies sur l’eau et les cadres juridiques régionaux (CEDEAO et UEMOA) et sous régionaux (ABV et ABM) et, d’identifier et définir les éléments pour une stratégie nationale de mise en œuvre de la Convention au Togo. Bref, c’est une rencontre qui a permis de définir une feuille de route pour la mise en œuvre de la Convention sur l’eau au Togo qui sera un outil indispensable pour le développement de notre pays. Car, qui parle de l’eau parle de plusieurs secteurs notamment, l’agriculture, l’énergie, etc…», a confié à AfreePress, ADJAMA Affo Boni, Directeur Cabinet au ministère de l’Eau et de l’hydraulique villageois.

Lire Aussi :   Présidence de la République : Daté Patrick Têvi-Bénissan conduit à sa dernière demeure

Cet atelier a servi de cadre de travail, qui va baliser la voie vers l’élaboration de la stratégie nationale de mise en œuvre de la convention sur l’eau.

À cet effet, un consultant, expert en la matière a été désigné pour la rédaction dudit document appelé à être adopté prochainement.

Il faut rappeler que la Convention sur la protection et l’utilisation des cours d’eau transfrontalières et des lacs internationaux a été adoptée le 17 mars 1992 à Helsinki en Finlande. Et depuis 2016, elle est ouverte à tous les Etats Membres des Nations Unies.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation