Création d’entreprises : La courbe toujours en progression au Togo

233 0

©AfreePress-(Lomé, le 21 février 2022)- Le Togo maintient le cap en matière de création d’entreprises. En tout cas, les chiffres enregistrés par le Centre de Formalité des Entreprises (CFE) au cours des trois dernières années (2019, 2020, 2021) et rendus public, lundi 21 février 2022, montrent clairement une dynamique haussière de création des entreprises dans le pays.

Au total, 13 770 nouvelles entreprises ont été créées au cours de l’année 2021 contre 12 592 en 2020 et 11 514 en 2019.

Ces performances, d’après la Cellule Climat des Affaires (CCA) montrent la capacité de résilience du secteur vis-à-vis de la crise sanitaire et économique liée à la pandémie de la Covid-19.

« Cette vitalité constatée n’est que la résultante du maintien du délai à moins de 5 heures à la création d’entreprises. A cela, s’ajoute le « e-entreprise » qui facilite les formalités administratives à la création », explique l’entité chargée des réformes économiques au Togo.

                                                   

De façon plus détaillée, l’institution renseigne que sur les 13.770 établissements créés, 11.665 sont portés par des Togolais contre 9 701 en 2020, pour une hausse de 20%.

Par ailleurs, les statistiques indiquent également que 3 721 femmes sont porteuses de nouvelles sociétés en 2021 contre 3 426 formalisées un (01) an plus tôt. Les données des deux années, relèvent ainsi une progression de 9%.

Toutefois, il ressort des données que le plus grand nombre d’entreprises enregistrées est porté par les hommes. Au total 10 049, soit 72% des structures inscrites dans les registres du CFE en 2021.

La part déclarée par les personnes physiques est de l’ordre de 8 327 contre 5 443 pour les personnes morales dont 91% sous seing privé.

Depuis 2019, beaucoup de facilités sont accordées aux créateurs d’entreprises. Il s’agit entre autres de la réduction du coût de création des entreprises. Les frais sont passés de 272 250 FCFA en 2012 à 25 400 FCFA pour les entreprises individuelles et 28 250 FCFA pour les autres formes d’entreprise.

Les frais de timbre inhérents à la déclaration d’existence qui s’élevaient à 1000 FCFA sont désormais supprimés. De même, les frais d’annonce légale sur le site web du CFE qui étaient de 1000 FCFA ont été eux aussi, supprimés. Il en est de même pour la procédure de recherche d’antériorité des noms commerciaux (vérification du nom de la société en création).

Raphaël A.

Lire Aussi :   Grève du SET: Des enseignants encore sanctionnés

Articles en relation