Togo : Les députés de retour à l’hémicycle

169 0

©AfreePress-(Lomé, le 2 mars 2022)-Les députés ont effectué, mardi 1er mars 2022, leur rentrée parlementaire au titre de l’année 2022, conformément aux dispositions de l’article 55 alinéa 2 de la Constitution.

L’ouverture solennelle de la première session ordinaire délocalisée au Palais des Congrès de Kara, (420 km au nord de Lomé), a eu lieu en présence du Premier ministre, Victoire Tomégah-Dogbé, des membres du gouvernement, des représentants du corps diplomatique accrédités au Togo et de plusieurs autres personnalités.

Dans son discours d’ouverture, la Présidente de l’Assemblée nationale, Mme Yawa Djigbodi Tsègan a rappelé l’objectif visé par la délocalisation de l’ouverture officielle de la première session ordinaire.

« L’ouverture de l’une de ses sessions en dehors de son siège et en dehors de Lomé. Cette délocalisation s’inscrit dans la nouvelle dynamique prônée par le président de la République, Son Excellence, Monsieur Faure Essozimna GNASSINGBE et qui vise à faire en sorte, que chaque localité du territoire national se sente pris en compte par les actions des pouvoirs publics », a-t-elle justifié.

La démarche, a-t-elle ajouté, permettra non seulement de renforcer l’ancrage et le rayonnement de l’Assemblée nationale dans le paysage institutionnel, mais également de consolider le pacte social qui lie le député au citoyen.

Mme Yawa Djigbodi Tsègan a aussi relevé le travail qui attend les élus du peuple tout au long de cette session.

D’après elle, le gouvernement a déposé sur le bureau de l’Assemblée nationale pendant la période d’intersession, quatre projets de loi.

Il s’agit : du projet de loi modifiant la loi N° 91-04 du 12 avril 1991 portant charte des partis politiques ; du projet de loi portant création des collectivités territoriales régionales ; du projet de loi relatif à la police des étrangers en République togolaise ; et du projet de loi uniforme relative à l’activité d’affacturage dans les Etats membres de l’Union monétaire ouest africaine.

« Ces quatre projets de loi viennent s’ajouter à douze autres projets de loi déjà en études dans les commissions », indique-t-elle, tout en rassurant de la volonté de la représentation nationale à maintenir la dynamique de mise en œuvre efficiente des instruments de contrôle et d’évaluation de l’action gouvernementale.

Occasion pour la Présidente de l’institution d’exhorter ses collègues députés à se consacrer avec abnégation pour « amener la production législative à un nouveau niveau de performance ».

Elle a également invité la population à œuvrer aux côtés du gouvernement pour la préservation des acquis que sont la paix, la sécurité et la stabilité en vue de permettre au pays de maintenir son élan de développement.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Togo : Il faut désormais une autorisation du préfet pour les cérémonies d'enterrement

Articles en relation