Incident à Adidogomé Assiyéyé : La version officielle des faits

350 0

©AfreePress-(Lomé, le 6 mars 2022)-Un incident violent s’est produit, samedi 05 mars 2022, dans le marché d’Adidogomè Assiyéyé.

Les images des blessés circulent sur les réseaux sociaux et font réagir plusieurs personnes.

Face à cette polémique, le maire de la commune Golfe-7, Aimé Djikounou est sorti du silence au bénéfice d’un communiqué rendu public, dimanche 06 mars 2022, pour apporter la version des faits afin de situer l’opinion.

Selon ce communiqué, l’incident est né d’un conflit opposant des agents de la mairie chargés de la collecte des taxes et une revendeuse du marché d’Adidogomé Assiyeyé

« En réalité, il s’agit d’une commerçante qui n’a pas voulu payer la taxe municipale des places occupées dans le marché. Dans le souci de l’amener à la raison par la saisie d’une portion de ses marchandises, cette dernière a violenté plusieurs agents de la mairie et a saisi un portable du bureau du chef sécurité du marché qu’elle a cassé volontairement. De même, elle a mordu deux personnes à savoir le régisseur du marché et un agent de sécurité puis a fait usage d’une arme blanche (couteau) pour blesser trois (03) autres personnes dont deux (02) cas graves », rapporte le maire Aimé Djikounou qui précise que la police s’est transportée sur place et a écouté les deux parties. Elle produira un rapport pour que justice soit faite.

« Nous tenons à préciser que tous les blessés aussi bien les agents de la mairie que la commerçante ont été évacués au Centre Hospitalier Universitaire Sylvanus Olympio (CHU S.O.) pour une prise en charge médicale », souligne le communiqué.

Dans sa sortie, le maire Aimé Djikounou salue le calme et la maturité dont ont fait preuve les agents de sécurité du marché de dans le respect des consignes de non-violence sur les usagers du marché.

Tout en souhaitant un prompt rétablissement à tous les blessés, il invite tout un chacun à faire prévaloir le dialogue à tout instant et à cultiver le pardon, la tolérance, la paix et la cohésion sociale, facteurs indispensables pour le développement de la commune, précise-t-il.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Le Togo obtient le rapatriement de trois bandits de grand chemin du Ghana et du Burkina Faso

Articles en relation