Journée du 8 mars : La promesse du Président Faure Gnassingbé et son gouvernement à la femme togolaise

225 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 mars 2022)- À l’instar des autres pays du monde entier, le Togo célèbre, mardi 08 mars 2022, la Journée internationale des droits des femmes.

Cet événement est chaque année, l’opportunité non seulement de valoriser l’importance de la femme dans les sociétés, mais surtout de remettre sous les projecteurs les inégalités dont ces dernières sont victimes sur la planète.

Dans les administrations publiques et privées, plusieurs activités sont initiées, et des réflexions y sont menées. L’occasion pour des personnalités et dirigeants d’adresser des vœux et des messages à l’endroit des femmes. 

Dans son traditionnel message de circonstance posté sur les réseaux sociaux, le Président de la République, Faure Gnassingbé a réitéré sa détermination et celle du gouvernement à maintenir les efforts pour garantir aux femmes, un environnement propice à leur plein épanouissement. 

 « J’invite tous les citoyens à s’engager pour bâtir une société égalitaire où hommes et femmes œuvrent ensemble à l’essor de notre pays », a indiqué le N°1 Togolais. 

De son côté, le Premier ministre, Mme Victoire Tomegah Dogbé a profité de l’occasion pour, une fois encore, saluer la forte représentativité des femmes dans les instances décisionnelles et leur pleine participation à la vie économique du Togo.

 « L’opportunité nous est donnée d’accomplir des choses extraordinaires avec les femmes courageuses, travailleuses, déterminées et résilientes pour la transformation de notre pays. Saisissons-la ! », a-t-elle posté sur son compte Twitter. 

La Secrétaire générale de la Présidence de la République, Sandra Ablamba Jonhson a, quant à elle, posé un diagnostic assez « pertinent ». 

« Au fil du temps, la condition des femmes a subi un certain nombre de changements mais des inégalités demeurent » , a relevé la ministre, avant d’inviter tout un chacun à « faire sa part à travers des solutions durables pour un monde équitable, égalitaire et meilleur pour les générations futures ». 

Lire Aussi :   Grève du SET : Des élèves du public délogent de force leurs camarades des écoles privées à Lomé

Dans le groupe, les femmes militaires n’ont pas été ignorées. 

Alors que les Forces armées togolaises (FAT) viennent de bénéficier du fonds de l’initiative Elsie, en vue d’augmenter la participation des femmes dans ses rangs, le ministre des Armées, Marguerite Gnakadè a choisi de rendre un vibrant hommage à toutes celles qui opèrent dans la Grande muette. 

 « Je salue le sacrifice et l’engagement patriotique des personnels militaires féminins des FAT. Pour une meilleure intégration genre, les Forces armées togolaises s’engagent » a énoncé le ministre.  

Quant à sa collègue des Sports et des Loisirs, Dr Lidi Kama-Bessil, la journée est l’occasion de rendre hommage à toutes les femmes togolaises, particulièrement « aux femmes sportives pour leur contribution à la redynamisation et au rayonnement du sport togolais ». 

Un message qui résonne encore plus, avec la qualification historique, il y a quelques semaines, de la sélection nationale féminine de football pour la prochaine Coupe d’Afrique des Nations au Maroc. 

Dans les autres institutions et agences de la République, le mot d’ordre est le même, faire davantage en faveur des droits des femmes au Togo, pour un avenir durable.

Il faut rappeler que ces dernières années, le Togo a connu de réelles avancées sur la question du genre. 

En 2021, le pays était d’ailleurs le premier au monde où « les femmes sont aux commandes » , selon une infographie des organisations internationales.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation