Droits de la femme : Le Lycée de Tokoin 1 veut passer par ses élèves pour un changement de mentalité

138 0

©AfreePress-(Lomé, le 9 mars 2022)-Les élèves du Lycée Tokoin 1 ont été sensibilisés mardi 8 mars 2022, sur le thème : « Education de la jeune fille pour un avenir meilleur et une nation prospère ». Une initiative de la direction de cette école publique pour marquer d’un cachet spécial, la Journée Internationale des Droits de la Femme.

La démarche appuyée par le Ministères des enseignements, primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, vise à changer les mentalités en inculquant aux élèves qui sont la relève de demain, des valeurs d’égalité et du respect mutuel.

Pour le Proviseur de ce lycée, cette politique publique est une condition nécessaire pour que progressivement, les stéréotypes s’estompent et que d’autres modèles de comportement se construisent sans discrimination sexiste ni violence.

« Cette journée mérite d’être célébrée pour que la génération future se rende compte qu’il y encore beaucoup à faire pour les droits des femmes et qu’elle doit se battre pour en acquérir davantage parce que la bataille n’est pas encore terminée. C’est pour cette raison que nous avons pensé attaquer le problème à la racine en amenant les enfants à un changement de mentalité », a indiqué M. MESSANGAN Messan Komla.

Les enseignantes du Lycée Tokoin 1 ont profité de cette journée de 8 mars pour entretenir les élèves sur la prévention et la lutte contre les violences sexistes et sexuelles, l’équité professionnelle et autonomisation économique des femmes, l’égalité entre les femmes et les hommes.

« Nous célébrons la journée internationale de la Femme au Togo grâce à la volonté de notre ministère de tutelle qui a pensé qu’il faut impliquer les élèves. Nous tenons à remercier le Chef de l’Etat et son gouvernement pour cet engagement. Le développement d’un pays commence par la base. Et c’est l’école qui est le socle de toute transformation, surtout celle des mentalités. Si déjà, les enfants partent avec l’idée que l’homme et la femme naissent égaux et que c’est la société qui a institué les rôles aux femmes, cela aura des répercussions positives sur notre société. Dans notre communication, nous avons mis l’accent sur l’importance de l’éducation de la jeune fille et les avantages que la société a en envoyant la fille à l’école. Nous avons également présenté les mesures que le gouvernement a prises à l’endroit des femmes en matière d’équité genre pour leur épanouissement », a confié à l’Agence de presse AfreePress, Mme OURO-GANGNA Nima, enseignante au Lycée de Tokoin 1.

Il faut noter que la journée du 8 mars est célébrée chaque année pour réduire les inégalités entre les femmes et les hommes.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Médias : L’ATRT se dote d’un nouveau bureau exécutif

Articles en relation