8 mars : Moov Africa Togo apporte son appui au centre des œuvres éducatives des sœurs de la providence d’Ahépé

283 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 mars 2022)-La société Moov Africa Togo à travers son programme « Weena » a offert, mardi 8 mars 2022, un lot de matériels de formation au Centre des œuvres éducatives des sœurs de la Providence d’Ahépé, localité située à 70 km de Lomé dans la préfecture de Yoto.

Une action de la société de téléphonie mobile pour marquer d’un cachet spécial, la Journée Internationale des droits de la femme.

La cérémonie de remise de matériels a été marquée par la présence du Directeur Général de Moov Africa Togo, Abdellah TABHIRET, de Miss Togo 2022, Estelle Jacqueline, Adjo TOSSOU et des autorités locales.

Le lot de matériels, composé entre autres : de machines à coudre, de tables, de fer à repasser, de ciseaux, de casques coiffure, de sèche-cheveux, de bac lave-tête et autres, serviront à 29 jeunes filles pensionnaires de ce centre de poursuivre leur formation en couture, en coiffure et en teinturerie vestimentaire.

En plus de ces matériels, la société Moov Africa Togo prend en charge le loyer des jeunes filles durant leur formation.

Au total, 4 790 000 de Francs FCFA ont été mobilisés pour ce don.

« Le programme « Weena », est un vaste programme intégré d’accompagnement socio-économique, qui permet aux femmes de développer leurs activités, d’en créer et de jouir d’une autonomie financière. L’objectif principal du Programme Weena est l’émancipation et à l’autonomisation de la femme, particulièrement celle en difficulté », a indiqué Hortense Naka TCHAMDJA, Ambassadrice de Weena.

Les responsables du Centre des Œuvres éducatives des sœurs de la Providence ont exprimé ses gratitudes à la société Moov Africa Togo pour son engagement en faveur de l’autonomisation de la jeune fille au Togo, et en particulier celle de la Préfecture de Yoto.

Basé dans la préfecture de Yoto, le Centre des Œuvres éducatives des sœurs de la Providence travaille avec les jeunes filles et les filles mères déscolarisées et vulnérables issues des familles pauvres d’Ahépé et des villages environnants.

Le centre offre à ces jeunes des cours en alphabétisation et des formations personnalisées en couture, coiffure, teinture et en tissage de pagnes traditionnels.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Avant d’aller en grève : Les syndicats du secteur de la santé laissent une dernière chance au gouvernement

Articles en relation