Education : Les fonctionnaires du milieu scolaire soumis à un nouveau code de conduite

119 0

©AfreePress-(Lomé, le 16 mars 2022)- Un nouveau code de conduite du personnel des établissements scolaires et centres de formation technique et professionnelle publics est entré en vigueur depuis le 24 février 2022, a appris l’Agence de presse AfreePres d’un arrêté interministériel signé du ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara et de son collègue chargé des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’artisanat, Dodzi Kokoroko.

Composé de six (06) chapitres et de 12 articles, le document détermine les principes, les normes et valeurs requises pour le renforcement de la cohésion sociale, la protection des apprenants, la promotion des valeurs de citoyenneté, de dialogue et de compréhension mutuelle entre les acteurs et parties prenantes de l’éducation.

Le nouveau code interdit entre autres, toute tenue indécente, à caractère politique, religieux, publicitaire ou autre, incompatible avec les valeurs et principes régissant le milieu scolaire.

De même les enseignants sont priés de proscrire tout prosélytisme à caractère politique, religieux ou syndical face aux apprenants ainsi que toute tâche confiée à un apprenant en dehors d’un objectif pédagogique clairement défini par le ministère.

« Sont également interdits : les relations amoureuses ou sexuelles entre tout agent enseignant, administratif ou d’encadrement et un(e) apprenant(e), toute forme de harcèlement moral et sexuel sur les apprenants, les attouchements physiques ou sexuels sur les apprenants, la divulgation de toute information confidentielle concernant la situation personnelle ou familiale d’un apprenant, l’acceptation ou la sollicitation d’un avantage financier, matériel ou de quelque nature que ce soit, en contrepartie de notes, de la progression scolaire d’un apprenant, ou d’un traitement particulier que ce soit à l’intérieur ou à l’extérieur de l’établissement scolaire ou centre de formation technique et professionnelle , les coups et blessures volontaires sur les apprenants », souligne le document à son article six (06).

Les ministres Gilbert BAWARA et Dodzi Kokoroko rappellent que le présent code de conduite s’applique à tout personnel enseignant administratif ou d’encadrement en service dans un établissement scolaire ou dans un centre de formation technique ou professionnelle, particulièrement ceux relevant l’administration publique.

« A compter de l’adoption du présent arrêté, tout agent relevant du cadre des fonctionnaires de l’enseignement s’engage, par écrit, à respecter les dispositions du présent code de conduite », précise les ministres.
Anika A (+22891024439).

Lire Aussi :   Togo : Le mérite, seul critère pour accueillir de nouveaux élèves dans les écoles publiques à la rentrée

Articles en relation