Kodjo Adedze : « Sans subvention, le litre du gasoil et du Super sans plomb, devrait être vendu au-delà de 800 FCFA »

245 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 mars 2022)-L’environnement économique mondial, marqué par une augmentation exponentielle du prix du baril et la guerre en Ukraine sont les principales raisons qui ont contraint le gouvernement à procéder à une nouvelle hausse des prix des produits pétroliers à la pompe.

C’est en tout cas, ce qu’a soutenu mardi 29 mars 2022, Ministre du Commerce, de l’industrie et de la promotion locale, Kodjo ADEDZE.

Face à la presse ce lundi, le ministre ADEDZE et ses collègues de la Communication et des médias, Akodah Ayewouadan et celui des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, Affoh Atcha-Dedji, ont défendu la thèse selon laquelle le gouvernement n’avait d’autre choix que celui d’aller vers une augmentation des prix des produits pétroliers.

Selon le ministre ADEDZE, le cours du baril du pétrole sur le marché international est passé de 18 dollars en 2018 à 120 dollars en 2022. Ce qui a contraint le gouvernement à procéder à des ajustements des prix au Togo, malgré l’importante subvention accordée au secteur.

« Si nous avions la magie de maintenir les prix des produits pétroliers, nous l’aurions fait. Sans subvention, le litre du gasoil et du Super sans plomb par exemple, devrait être vendu au-delà de 800 FCFA. Nous voulons dire à nos concitoyens que le gouvernement fait énormément pour soulager la situation. De 2018 à 2022, l’Etat a subventionné le carburant à plus de 100 milliards de F CFA. Grâce à cet engagement, nos prix sont généralement les plus bas de la sous région », a soutenu le ministre du commerce.

Lire Aussi :   Covid-19 : Des Togolais signalent une forte augmentation de leur libido suite à la vaccination

Face à cette situation, ont-ils poursuivi, l’Exécutif prévoit une bactérie de mesures pour soulager les populations.

L’une de ces mesures ira à l’endroit des conducteurs pour éviter l’augmentation des prix des transports en commun.

« Il n’est pas question que cette situation impacte aussi sur le prix des transports. Le gouvernement va prendre des mesures pour soulager tout le monde. Déjà, on envisage une diminution de la taxe sur les véhicules à moteur (TVM) », a laissé entendre le ministre des Transports Routiers, Aériens et Ferroviaires, Affoh Atcha-Dedji.

Il faut rappeler que les nouveaux prix des produits pétroliers au Togo à compter du mardi 29 mars 2022 à zéro heure, sont fixés pour le Super sans plomb à 595 FCFA, la pétrole lampant à 550 FCFA, le gasoil à 650 FCFA, le mélange à deux temps à 690 FCFA, le gaz butane 12,5 kg à 6500 FCFA et le gaz butane 6 kg à 3 120 FCFA.

Raphaël A.

Articles en relation