Prévention des conflits : Les États-Unis réaffirment leur soutien à cinq pays dont le Togo

91 0

©AfreePress-(Lomé, le 3 avril 2022)-Le gouvernement américain va appuyer cinq (5) pays côtiers d’Afrique de l’Ouest dans leur stratégie de prévention des conflits et de promotion de la stabilité. Il s’agit du Bénin, de la Côte d’Ivoire, du Ghana, de la Guinée et du Togo.

L’annonce a été faite, le 1er avril 2022, par le Département d’État des États-Unis. Ce accompagnement entre dans le cadre de la stratégie décennale du pays de l’oncle Sam en matière de prévention des conflits et de promotion de la stabilité.

« En réponse à des problèmes communs soulevés dans chacun des cinq pays, cette stratégie permet aux États-Unis de travailler en collaboration avec les gouvernements et la société civile sur une approche régionale intégrée pour prévenir les conflits, promouvoir la résilience et la stabilité et favoriser le développement économique. Elle s’inscrit dans le cadre des liens historiques des États-Unis et des relations établies avec le Bénin, la Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée et le Togo, et de notre désir de forger des liens plus solides vers des objectifs communs », indique un communiqué de l’ambassade des USA au Togo, dont AfreePress a obtenu copie.

Le Togo bénéficie déjà de l’accompagnement des USA en matière de prévention des conflits. En témoigne, le soutien du gouvernement américain aux actions du Comité interministériel de prévention et de lutte contre l’extrémisme violent (CIPLEV) créé depuis août 2019.

La stratégie américaine de prévention des conflits et de promotion de la stabilité offre des ressources supplémentaires, conjointement avec la stratégie nationale du Togo pour prévenir l’extrémisme violent, afin de promouvoir la stabilité et de renforcer la résilience des communautés à risque du Togo.

Lire Aussi :   Promotion des Investissements directs étrangers : La MIGA dresse une table ronde à Lomé

En plus de l’Afrique de l’Ouest côtière, la stratégie américaine identifie Haïti, la Libye, le Mozambique et la Papouasie-Nouvelle-Guinée à titre de pays prioritaires.

D’après la représentation diplomatique américaine au Togo, chaque collaboration présente une opportunité unique de tirer parti des enseignements, de renforcer l’engagement du gouvernement des États-Unis aux côtés de ses partenaires et de favoriser conjointement la résilience face aux chocs politiques, économiques et naturels.

Les travaux attendus dans le cadre de cette nouvelle stratégie sur les zones côtières de l’Afrique de l’Ouest viendront compléter l’engagement continu du gouvernement américain en faveur de la paix et de la prospérité au Sahel, et s’appuiera également sur le partenariat de longue date du gouvernement américain avec la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO).

Cette Stratégie, précise par ailleurs l’administration américaine, s’appuie sur la diplomatie ainsi que la coopération et l’assistance au développement et au secteur de la sécurité pour obtenir des résultats communs. « Elle vise à relever les défis locaux de manière plus efficace grâce à la flexibilité ; à une analyse en profondeur ; à de solides consultations faisant intervenir des partenaires locaux, nationaux et régionaux ; et à la collaboration avec des organisations internationales et pour le développement », poursuit le communiqué.

Raphaël A.

Articles en relation