Grève du SET : Il y aura zéro tolérance pour les élèves casseurs, prévient le ministre Yark Damehame

188 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 avril 2022)- La grève lancée par le Syndicat des enseignants du Togo (SET), continue de paralyser les activités pédagogiques au Togo. Dans plusieurs villes du pays, des mouvements d’humeur des élèves se font observer en marge de cette grève qualifiée d’ ‘’illégale’’ par le gouvernement.

A Dapaong comme à Lomé, les élèves ont envahi les rues aux premières heures ce 4 avril pour exiger le retour de leurs enseignants en classe. Ils ont, au passage, commis des actes de vandalisme et de violences sur d’autres élèves.

Ces actes observés dans la région des Savanes, sont qualifiés  »d’intolérables » par le ministre de la Sécurité et de la Protection Civile, le Général Yark Damehame.

Lors d’une sortie médiatique opérée, lundi 4 avril 2022, le ministre a appelé les apprenants au calme.

« Il y a un problème entre l’enseignant et l’Etat, ce n’est pas le problème de l’élève. L’élève, son problème, c’est de venir trouver un professeur qui va lui dispenser les cours. (…) Le gouvernement est en train de remplacer ceux qui sont renversés à la fonction publique (…) », a-t-il lancé au micro de la Radio Nataan, basée dans la région des Savanes.

Le ministre a, en outre appelé l’ensemble des acteurs notamment, les parents et les enseignants à prendre leurs responsabilités et mis en garde les élèves qui s’adonnent à ces actes.

« Ils doivent faire attention. L’auteur d’une violence est passible devant le juge. La violence volontaire est incriminée par le code pénal par 12 ou 24 mois de prison », a-t-il insisté.

Le ministre a précisé par ailleurs que des instructions sont données aux forces de l’ordre et de sécurité en cas de récidive de la part des élèves.

« J’ai dit aux policiers et gendarmes qu’il faut les observer. Mais s’ils sont violents, il faut utiliser les gaz lacrymogènes », a-t-il ajouté.

Raphaël A. (+22892060703)

Lire Aussi :   Le Togo renforce son arsenal juridique et institutionnel sur la Convention sur l’eau et la Charte africaine sur la sécurité routière

Articles en relation