Concours d’Etat et ‘’favoritisme’’ : Le SYNPHOT s’invite dans le débat

160 0

©AfreePress-(Lomé, le 5 avril 2022)-Le Syndicat National des Praticiens Hospitaliers du Togo (SYNPHOT) a condamné, à travers un communiqué rendu public, lundi 4 avril 2022, les propos tenus, dimanche 3 avril 2022, par le ministre des pistes rurales, Kanfitine Tchédé-Issa lors d’une rencontre dans la région des Savanes.

Dans son intervention, le ministre laissait entendre que le plus souvent, des ‘’démarches’’ sont menées pour que des candidats originaires de la région des Savanes soient retenus au cours des concours d’État.

« Quand on fait des concours (…) tous ceux qui sont derniers là, viennent des Savanes (…). Nous sommes obligés de passer par d’autres moyens pour qu’on essaie de repêcher certains de vous pour qu’ils puissent devenir enseignants, pour qu’ils puissent devenir personnels de santé », a-t-il laissé entendre.

Pour le SYNPHOT, ces propos sont inacceptables de la part d’un ministre de la République. L’association s’insurge contre de pareilles déclarations qui, d’après elle, jettent un discrédit sur les compétences des praticiens hospitaliers.

« Le SYNPHOT juge inacceptables ces propos, au moment où plusieurs agents de santé contractuels, qui ont le mérite de sacrifier leur vie au service de la population togolaise ne sont pas intégrés à la fonction publique, tandis que des gens non méritants, bénéficient de passe-droit : (…) par d’autres moyens (…) on essaie de repêcher certains (…). Le SYNPHOT estime que tous les concours organisés par l’État togolais pour recruter les agents de santé devant sauver des vies humaines sont, assez sérieux. Nous voudrions bien croire que les résultats sont proclamés sur la base du mérite et que les propos du ministre entament la fierté nationale. La population togolaise a besoin d’être rassurée quant à la qualité des soins qu’elle reçoit dans les formations sanitaires publiques », écrit le Secrétaire Général du SYNPHOT, Dr Gilbert TSOLENYANU.

L’organisation syndicale exige que « le Ministre Bouraima Kanfitine TCHEDE-ISSA, l’auteur présumé, clarifie ses propos » et rappelle l’intégration des agents contractuels conformément aux recommandations du Groupe de Travail du secteur de la santé.

Par ailleurs, le Bureau Exécutif du SYNPHOT a appelé les praticiens hospitaliers à rester mobilisé pour des « actions syndicales responsables, structurées dans la discipline et la légalité ».

Raphaël A.

Lire Aussi :   Dernières mesures de lutte contre la Covi-19 : La DMK conteste et s'en prend au gouvernement

Articles en relation