OTR : Quand la digitalisation fait la force d’une administration publique

271 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 avril 2022)-Créé en 2012, l’Office togolais des recettes (OTR) a pour mission de recouvrer les impôts, taxes et droit de douanes pour le compte de l’Etat et des collectivités locales.

Pour mener à bien cette mission, l’administration fiscale a misé sur la digitalisation de ses services permettant de moderniser les procédures et outils de travail en matière de collecte des taxes et impôts.

En 2019, l’OTR a introduit le dédouanement en ligne des marchandises à l’import. Une innovation qui met fin aux problèmes auxquels étaient confrontés les contribuables notamment, la nonchalance des procédures, les tracasseries, la lenteur du traitement des dossiers.

La plateforme mise en place par la CCIT permet aux opérateurs économiques d’effectuer leur demande de certificat en ligne et de l’obtenir gratuitement.

Grâce à cette réforme, le temps d’attente pour l’obtention du document est réduit de 48 à 05 heures.

Une autre réforme introduite la même année est la dématérialisation des procédures d’enlèvement des marchandises. Celle-ci garantit un enlèvement dans un délai de 24 heures.

A part l’accélération du traitement des dossiers, la mesure réduit aussi le contact physique entre les opérateurs et les agents des douanes. En même temps, il a été initié une réduction du nombre de documents exigibles pour le contrôle de déclaration en douane qui sont par ailleurs transmis en ligne.

L’e-paiement privilégié

L’autre défi relevé par l’Office togolais des recettes est la suppression des longues files d’attente aux guichets pour le paiement des impôts et taxes. Depuis 03 ans, les contribuables règlent leurs taxes et impôts à travers les services TMoney et Flooz.

En 2016, la télédéclaration a été instaurée. Au 31 décembre 2019, 100% des entreprises visées par la mesure ont fait leur déclaration en ligne. Des réformes supplémentaires comme la mise en place d’une plateforme e-foncier, la digitalisation des requêtes de demande d’immatriculation foncière et la numérisation des titres fonciers ont pesé dans la balance.

Ces différentes mesures ont en outre contribué à la lutte contre les fraudes fiscales. Et pour leurs efforts remarquables dans la sous-région, l’Office et son Commissaire général Kokou Philippe Tchodie ont été primés en décembre 2021 à Abidjan respectivement « meilleure administration publique au Togo » et « meilleur gestionnaire de régie financière du Togo ».

Il faut noter qu’en termes de performances, l’OTR est en constante progression. L’exercice 2019 de l’institution s’est clôturé par une hausse de 12% des recettes par rapport à 2018.

En 2020, le résultat (655,2 milliards collectés) a progressé de 4,5%. Alors que la contribution des recettes fiscales au budget national était attendue à 528 milliards pour le compte de 2021, l’Office a atteint 779,8 milliards.

Pour 2022, l’OTR s’est fixé pour objectif de mobiliser 770 milliards de francs CFA de recettes.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Politique : L’ANC et Jean-Pierre Fabre prennent la défense de Fovi Katakou et exige sa libération immédiate

Articles en relation