Fonds d’électrification Tinga : 33 000 ménages couverts

190 0

©AfreePress-(Lomé, le 11 avril 2022)-Les populations des régions de la Kara et des Savanes peuvent désormais bénéficier d’un raccordement à l’énergie électrique contre le paiement d’un montant de 1000 francs CFA seulement au lieu d’un coût moyen de cent mille (100 000) FCFA. Ceci est rendu possible grâce au fonds Tinga, un mécanisme de facilitation de l’accès à l’électricité pour les Togolais, surtout en milieu rural, qui ont un faible revenu.

Annoncé pour la première fois, le 27 novembre 2021 en Conseil des ministres, ce projet porté par l’Etat, est mis en exécution depuis le 1er avril 2022 et durera 09 mois dans les régions de la Kara et des Savanes.

Selon les informations obtenues par l’Agence de presse AfreePress, le projet va toucher 33 000 ménages des deux régions cibles. Et pour la mise en œuvre de cette étape, une enveloppe de 03 milliards de francs CFA est prévue par les pouvoirs publics.

Au terme du projet, il est attendu que le taux d’électrification passe de 22 à 31 % dans la région des Savanes, une partie du territoire où l’accès à l’électricité est faible.

En ce qui concerne la région de la Kara, il est escompté une progression de 35 à 50 %. Les localités concernées seront moins obscures, plus développées, avec les avantages qui y sont rattachés. Plus que tout le reste, le fonds d’électrification Tinga prend en compte les enjeux environnementaux et économiques.

La somme restante, après paiement de ces 1 000 francs, sera remboursée sur une période qui peut aller jusqu’à 10 ans en fonction de la capacité des ménages.

Il faut rappeler que le fonds Tinga vient en complément du projet « Kamadama », un autre outil de lutte contre la disparité.
C’est un projet lancé en décembre 2020 pour combattre la fracture énergétique dans la région septentrionale et promouvoir les vecteurs énergétiques moins émissifs. Il table sur la construction de 310 km de ligne de 161 KV, de fibre optique et des postes associés entre Kara, Mango, Dapaong et la frontière Togo – Bénin.

Les travaux programmés arriveront à terme en 2023. Kamadama prévoit la construction des lignes Kara-Mango (152 km), Mango-Dapaong (78 km), Dapaong-Mandouri-Frontière Togo-Bénin (82 km) et les postes de Dapaong et Mandouri.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Togo : Vers une révision du statut des agents des eaux et forêts

Articles en relation