Les caniveaux du marché Agoè-Assiyéyé confondus aux dépotoirs : L’ONG IDDA remédie au problème

197 0

©AfreePress-(Lomé, le 15 avril 2022)-Les commerçants du marché Agoè Assiyéyé peuvent enfin respirer de l’air pur. Les caniveaux situés aux alentours de ce marché et qui sont bouchés depuis plusieurs mois par des ordures, ont enfin été dégagés, jeudi 14 avril 2022. Une démarche de l’ONG « Initiative pour un développement durable en Afrique (IDDA) ».

Afin de contribuer à l’amélioration du cadre de vie des femmes de ce marché, l’ONG à travers son projet dénommé : « Gestion durable de l’environnement par les femmes de la commune d’Agoè Assiyéyé 1 et la pratique des sports par les femmes et les jeunes filles du marché d’Agoè-Assiyéyé », soutenu par le District Autonome du Grand Lomé et financé par l’Agence Française de Développement (AFD), a déployé une équipe pour le curage des caniveaux de ce marché.

« Le projet avait commencé avec une pratique de sport chaque samedi et on a eu à faire une dizaine de séances de sports avec la participation d’environ plus de 600 femmes. L’étape sur laquelle nous sommes aujourd’hui, c’est le curage des caniveaux, puisqu’il s’agit de protéger l’environnement des femmes dans ce marché. Le slogan des femmes ici, c’est ‘’mon marché, c’est mon bureau, mon bureau, c’est mon marché’’. Donc, pour nous, le bureau doit être propre », a confié la Directrice exécutive de l’ONG IDDA, Mme ZEWU Akpénè.

L’ONG a par ailleurs sensibilisé les revendeuses de ce marché sur la gestion des ordures, en particulier celle des sachets plastiques.

« D’autant plus que ces femmes vendent des produits alimentaires, l’entretien de ces lieux est très important parce que c’est toute la population qui est concernée. Des milliers de personnes viennent dans ce marché pour acheter ces aliments, du coup, c’est la santé publique qui est en jeu. Nous avons profité pour sensibiliser les femmes sur la protection de l’environnement. Nous tenons à remercier l’AFD qui a financé ce projet et le District Autonome du Grand Lomé qui nous accompagne », a indiqué M. Mme ZEWU.

Et c’est l’incivisme qui amène certaines revendeuses de ce marché à confondre caniveaux et dépotoirs. Toutes sortes d’ordures, même des objets métalliques se retrouvent dans ces caniveaux rendant la tâche très difficile aux cureurs.

Sur place, l’initiative de l’ONG IDDA est saluée par les revendeuses. Pour elles, ces caniveaux à ciel ouvert constituent non seulement un danger pour les passants, mais aussi, un problème de santé en raison de l’odeur nauséabonde qu’ils dégagent depuis un moment.

« Aujourd’hui, nous pouvons enfin respirer. Ce sont nos camarades qui viennent déverser dans ces caniveaux, les ordures ramassées dans le marché, puisque ces caniveaux sont ouverts depuis des années. Notre souhait, c’est qu’après ce travail formidable que l’ONG vient de faire, la Mairie d’Agoè-Nyivé 1, vienne couvrir rapidement ces caniveaux pour éviter que les gens déversent encore des ordures dedans », a plaidé, Mme Madjaglana Elise, commerçante.

Raphaël A.

Lire Aussi :   05 octobre 2022 : Pour l’UFC de Gilchrist Olympio, aucun parti politique ne peut tout seul « résoudre » les problèmes du Togo

Articles en relation