Togo : Le gouvernement licencie 112 enseignants de la fonction publique

145 0

©AfreePress-(Lomé, le 26 avril 2022)-Lundi 25 avril 2022, le ministre de la Fonction publique, du travail et du dialogue social, Gilbert Bawara a pris deux arrêtés portant révocation de la fonction publique, de cent-douze (112) enseignants. Ceux-ci, sont accusés de faire partie des enseignants ayant répondu favorablement à l’appel à la grève lancé par le Syndicat des enseignants du Togo (SET).

Le 1er arrêté porte révocation de 86 agents de la fonction publique. Dans cet acte, Gilbert Bawara accuse les agents concernés de manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires.

Le ministre évoque notamment des actes d’incivisme notoire, d’incitation à la violence, à la désobéissance et à la révolte ainsi que des agissements à eux imputables, ayant entrainé des perturbations et troubles en milieux scolaires et dans certaines localités ».

Il précise que ces agents « sont révoqués de la fonction publique, sans suspension des droits à pension ».

Le 2e arrêté cible des fonctionnaires-stagiaires. Soit 26 désormais ex-enseignants. Gilbert Bawara les licencie « pour manquements graves aux lois et règlements en vigueur et aux normes d’éthique et de déontologie régissant les fonctionnaires ».

Pour fonder sa décision, le ministre de la fonction publique évoque plusieurs textes dont le décret relatif à la représentativité des syndicats, et le code de conduite des personnels des établissements scolaires et centres de formation technique et professionnelle publics. M. Bawara s’appuie également sur un rapport du conseil de discipline en date du 22 avril 2022 et ses recommandations.

Anika A

Lire Aussi :   Abdoulaye Diop : « Le Togo a été toujours aux côtés du Mali sans se mettre dans une posture de donneur de leçon »

Articles en relation