Discours à la nation : Ces conseils du Chef de l’État aux enseignants 

166 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 avril 2022)- La nation togolaise a commémoré, mercredi 27 avril 2022, le 62e anniversaire de son indépendance. Occasion pour le Chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé de s’adresser à ses compatriotes.

Dans son discours à la nation, le Président de la République, a réaffirmé son attachement aux valeurs qui fondent l’unité du Togo en appelant les Togolais, à plus de civisme, de patriotisme, de respect mutuel et à travailler à créer un pays qui comble “nos aspirations et nos attentes”.

Il a également dit son engagement à faire du Togo un pays de progrès en se félicitant de la gestion rigoureuse qui a été faite de la pandémie en insistant sur la nécessité de poursuivre le combat contre la Covid-19. Il n’a pas manqué, non plus, d’exprimer sa reconnaissance et sa gratitude à l’endroit de ceux qui ont été au-devant de la lutte contre cette crise sanitaire et sa compassion à l’endroit des familles qui ont perdu des personnes chères, emportées par la Covid-19 et souhaite une prompte guérison à ceux qui se trouvent encore dans les hôpitaux à cause de cette pandémie.

Sur ce même plan, le Chef de l’Etat n’a pas passé sous silence, les “grandes avancées” obtenues par le programme Wezou qui vient, a-t-il dit, soulager les femmes en accouchement. Ce programme continue de susciter beaucoup d’engouement, a-t-il reconnu dans son discours.

Sur le plan économique, le Président de la République a rappelé les difficultés rencontrées sur le pan mondial ces dernières années à cause des multiples crises nées. L’économie togolaise n’a pas été épargnée par ces crises. Cependant, elle n’a pas rompu, se félicite le Président de la République. Le Togo s’en sort plutôt bien et affiche un taux de croissance de 5,3 % pour l’année 2021. Il préconise d’ailleurs, la poursuite de ces efforts en s’appuyant sur les forces de notre économie qui sont l’agriculture et le secteur privé.

Lire Aussi :   Élections régionales : Le CAR claque la porte de la Concertation Nationale entre Acteurs Politiques et s'explique


Il a insisté sur la nécessité de continuer le soutien apporté aux jeunes hommes et jeunes femmes en poursuivant sa politique d’octroi de 25 % de la commande publique, à ces couches de la population.

Le défi sécuritaire est un défi majeur et le terrorisme ainsi que l’extrémisme violent sont des phénomènes qui mettent à mal la quiétude du Togo, a-t-il relevé et de saluer chaleureusement, le travail des forces de l’ordre et de sécurité qui ont, a-t-il dit, su faire face à l’attaque de Sanlouanga dans l’extrême nord du pays, repoussant “vigoureusement” une attaque terroriste contre le pays.

Parlant du secteur de l’éducation, le chef de l’État n’a pas hésité à lancer un appel au calme. Le Togo affiche une grande ambition pour répondre aux besoins de ce secteur. Recrutement et renforcement des capacités, construction d’infrastructures, discussions avec les partenaires sociaux pour renforcer les dynamismes de consultation. Voilà quelques engagements pris à l’occasion de ce discours par le Chef de l’État qui invite, par ailleurs, les acteurs à proscrire les attitudes de défiance de l’autorité et de non-respect des textes en vigueur, avant de promettre que le gouvernement fera tout son possible pour assurer la continuité du déroulement de l’année scolaire avec le recrutement de nouveaux enseignants.

Sur le plan de la gouvernance, il préconise une gouvernance innovante en s’appuyant sur les nouvelles technologies pour assurer l’inclusion sociale, financière et numérique de tous les Togolais. Raison pour laquelle, a-t-il insisté, le Togo a adopté la stratégie Togo digital 2025, qui vise une transformation digitale pérenne.

Olivier A.

Articles en relation