Togo : La CNDH en visite dans les unités de production pour s’assurer des conditions de travail des employés

70 0

©AfreePress-(Lomé, le 29 avril 2022)-  La Commission nationale des droits de l’homme (CNDH), a effectué, jeudi 28 avril 2022, à l’occasion de la Journée mondiale de la sécurité et de la santé, des visites dans certaines unités de production à Lomé et dans la région Maritime.

Objectif, s’assurer que les conditions de travail sont conformes aux règles et aux principes régissant le secteur en matière de sécurité et de santé.

Au total, 08 unités de production ont reçu la visite des équipes de monitoring de la CNDH.

« Cette activité de monitoring s’insère dans l’axe 2 du plan stratégique 2021-2025 intitulé : ‘’ promotion d’une culture des droits de l’Homme et renforcement de la protection ‘’. Par cette visite, la Commission veut contribuer à promouvoir la prévention des accidents de travail et des maladies professionnelles dans les lieux où elle est passée. L’objectif est de s’assurer avant tout que les employeurs appliquent les instruments juridiques relatifs à la sécurité et à la santé dans les entreprises. Il est, entre autres, fait mention de l’article 217 du Code du travail de 2021. Ledit article énonce que « l’employeur observe des mesures adéquates d’hygiène, de sécurité et de santé. La journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail est donc une occasion pour rappeler toutes les parties prenantes à leurs obligations et responsabilités face aux risques d’accident, de maladies et de décès liés au travail », informe un communiqué de l’institution.

Dans le contexte du présent monitoring, il a été question au cours des visites, poursuit le communiqué, de savoir si les comités de sécurité et santé sont mis en place et si ceux-ci fonctionnent normalement.

Lire Aussi :   Covid-19 et vaccination des populations : Les efforts du Togo séduisent l’UE 

Il s’est également agi pour la CNDH, de s’assurer de l’existence et du bon état des équipements de sécurité pour les employés, mais aussi du contrôle régulier par les inspecteurs du travail.

Le monitoring a permis à la commission de relever certains dysfonctionnements relatifs à la thématique. Les problèmes identifiés sont, pour l’essentiel, d’ordre structurel et environnemental et sont pour la plupart liés à l’inobservation des règles juridiques en la matière. Ils feront l’objet de recommandations à l’attention des autorités compétentes pour des mesures appropriées à prendre pour y remédier, rassure l’institution dans sa note.

Instaurée depuis 2003 par l’Organisation internationale du travail (OIT), la Journée mondiale de la sécurité et de la santé au travail célébrée chaque 28 avril a pour objectif d’attirer l’attention de la communauté internationale sur les tendances émergentes dans le domaine de la sécurité et de la santé au travail, mais aussi sur l’ampleur des accidents, des maladies et des décès liés au travail dans le monde.

L’édition 2022, a été célébrée autour du thème : « Agir ensemble pour instaurer une culture positive de la sécurité et de la santé ».

Raphaël A.

Articles en relation