JMLP 2022: L’OTM rend public son rapport

32 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 avril 2022)-Mardi 03 mai 2022, le monde entier a commémoré la Journée internationale de la liberté de la presse.

Au Togo, cette journée a été marquée par diverses activités notamment, la présentation du rapport annuel de l’Observatoire Togolais des Médias (OTM) sur la situation de la presse dans le pays. Occasion pour Fabrice Petchezi, président de l’OTM et les siens de faire l’état des lieux de la situation de la presse au Togo et de révéler les défis à relever pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des journalistes.

Selon l’OTM, le journalisme ne nourrit pas son homme au Togo. « Car les conditions de recrutement des journalistes dans les organes de presse se font habituellement sans un contrat signé par les deux parties, ni ne tient pas compte du diplôme. Et ça, c’est une particularité des entreprises de presse au Togo », a-t-il déploré.

Parlant des relations entre la presse et les institutions de la République, l’OTM note également des manquements et des choses à améliorer.

« Les relations entre les médias, le gouvernement et les autres institutions au cours des douze (12) derniers mois sont mitigées. Malgré la bonne couverture de la campagne de sensibilisation contre la Covid-19, les médias sont restés sur leur soif en ce qui concerne le traitement qui leur a été réservé dans la gestion des fonds alloués à la communication. Les organisations de presse ont dénoncé la mise sur écoute des journalistes au moyen du logiciel PEGASUS, l’inculpation et l’emprisonnement des journalistes pour délit de presse par voie électronique», souligne le rapport .

Lire Aussi :   Éducation : La rigueur de la loi se tiendra sur le chemin des grévistes 'illégaux' prévient le gouvernement

L’OTM salue néanmoins, la bonne collaboration qui a été notée entre le ministère de tutelle et la presse.

« En témoigne le dialogue permanent établi entre les organisations de la presse togolaise et le ministère en charge de la communication depuis deux ans déjà. Cette bonne collaboration est matérialisée, le 1er février 2022 par une rencontre de présentation de vœux au ministre de la communication où plusieurs sujets ont été passés en revue notamment, la question de la Convention collective, de la liberté de presse, du Code de la presse et de la professionnalisation des médias », mentionne le rapport.

En général, le tribunal des pairs estime qu’ en dépit des pesanteurs de tous ordres qui tirent la presse vers le bas, il est constaté qu’elle fait preuve de dynamisme.

Il faut noter que le Togo compte à ce jour, 94 stations de radios et 10 chaînes de télévision ainsi que de deux cent trente-quatre (234) publications (presse écrite/presse en ligne). Pour ce qui concerne spécifiquement la presse en ligne, 51 organes sont titulaires d’un récépissé délivré par la HAAC. Trois agences nationales de presse dont une publique (Agence Togolaise de Presse, ATOP) et deux privées (Savoir News et Afreepress).

Anika A.

Articles en relation