Mobilisation des recettes fiscales : L’OTR et ses pairs de la CEDEAO se tournent vers le secteur minier

40 0

©AfreePress-(Lomé, le 9 mai 2022)- Les directeurs et délégués des administrations fiscales des pays membres de la CEDEAO ont entamé, lundi 9 mai 2022 à Lomé, une formation placée sur le thème : « L’audit fiscal basé sur le risque dans le secteur minier à l’aide des techniques d’audit assistées par ordinateur ».

Organisée par le Forum des Administrations Fiscales Ouest-Africaines (FAFOA), avec l’appui de la commission de la CEDEAO et la GIZ, cette formation d’après ses initiateurs, vise à renforcer les capacités des participants sur les techniques d’audit dans le secteur minier, en vue d’améliorer la transparence et de permettre aux Etats de mobiliser davantage de recettes pour leurs besoins de développement.

Pendant cinq jours, les participants venus des 15 Etats de la CEDEAO vont être outillés sur les meilleures pratiques en matière d’audit et de contrôle fiscal afin de permettre à leurs différentes administrations fiscales de relever les défis de mobilisation des ressources internes.

« On s’est rendu compte que l’Afrique doit s’efforcer de faire un meilleur travail par rapport à la collecte des taxes et impôts afin d’engager son propre développement. C’est pour cela nous avons trouvé nécessaire d’organiser cette formation pour renforcer les capacités des administrations fiscales de ces pays à mieux tirer profit du secteur minier », a indiqué Babatunde Oladapo, Secrétaire exécutif de WATAF.

L’Office togolais des recettes (OTR) qui accueille ses pairs de la sous-région attend de tirer meilleur profit de cette rencontre pour réduire l’évasion fiscale dans le secteur minier au Togo et renforcer ses capacités en matière de mobilisation de ressources pour le compte de l’Etat.

Lire Aussi :   UFC : Elliot Ohin appelle à un congrès dans l’immédiat et interpelle Gilchrist Olympio

« Cette formation aux techniques de guide assistées par ordinateur permettra de fournir aux participants, et à travers eux, leurs administrations respectives, des compétences et techniques nécessaires afin qu’ils puissent être capables de créer, structurer et analyser électroniquement les données financières et comptables des secteurs miniers. Les mesures ciblées peuvent aider nos pays à réduire l’évasion fiscale dans le secteur minier et à accroître les recettes fiscales. Mais cela demande la conjugaison des efforts », a laissé entendre le Commissaire général des Impôts par intérim de l’OTR Essien Kwawo Atta-Kakra.

En lançant officiellement les travaux de cette formation, le Directeur de cabinet du ministère de l’Économie et des Finances, Kossi Tofio a invité les participants à prendre activement part aux travaux en vue de permettre à leurs administrations d’être plus performante dans la collette des ressources intérieures.

« C’est un moment de formation, mais aussi d’échanges au regard de nombreux défis auxquels nos pays sont confrontés en matière de collecte des recettes fiscales dans le secteur minier. Le secteur minier est l’un des plus grands pourvoyeurs des ressources financières de l’État. Cependant, il demeure un des secteurs dont l’organisation et fonctionnement sont si complexes, qu’il échappe à la maîtrise du commun des experts, occasionnant au passage d’énormes évasions fiscales. Le présent atelier vient à point nommé pour renforcer la capacité technique et opérationnelle des participants en vue de leur permettre de mieux cerner le domaine », a-t-il ajouté.
La formation prend fin le 13 mai 2022.

Raphaël A.

Articles en relation