Société: Grâce à l’association ‘’Le Pont International’’, l’eau potable coule abondamment à Gbatopé

185 0

©AfreePress-(Lomé, le 9 mai 2022)- Le village de Gbatopé situé dans la commune de Zio-1 (environ 40 Km au nord-est de Lomé), dispose d’un nouveau forage électrique, qui vient régler un « problème crucial » d’eau potable de certains ménages de ladite localité.

Financé par l’association ‘’Le Pont International’’ en collaboration avec l’église baptiste la Croissance de Gbatopé, le joyau a été officiellement inauguré, mardi 22 mars 2022. Ceci, en présence des autorités traditionnelles, religieuses et administratives.


D’un coût global d’environ 8 millions de francs CFA, le forage a une profondeur de 45 m avec un débit de 7 m3 par heure. Il est équipé de pompe électronique, d’un château muni d’un polytank et des bornes fontaines pour desservir la population en eau potable d’une qualité ‘’exceptionnelle’’.

Cet ouvrage, ajouté à ceux existant déjà dans la localité, permettra de mettre de l’eau potable en quantité suffisante à la disposition de toute la population. Il contribuera ainsi à lutter contre les maladies hydriques et à soulager les peines des bénéficiaires surtout en période de la sécheresse.

« Le problème d’eau potable existe partout dans le monde et notre cher pays, le Togo n’est pas épargné, malgré les efforts du gouvernement. Donc, Le Pont international s’inscrit dans la dynamique du gouvernement de mettre à la disposition des populations togolaises de l’eau potable à proximité. Nous sommes venus faire cette réalisation à Gbatopé, suite à une étude que nous avions menée dans le Zio. Et les résultats nous ont révélé que Gbatopé a besoin d’eau. C’est vrai qu’il y a des forages dans le milieu, mais la plupart d’entre eux ne sont plus fonctionnels et pendant la saison sèche, le fleuve qui traverse la localité aussi se sèche. Tout ceci fait qu’il y a souvent des problèmes de pénurie d’eau et les ménages en souffrent énormément. C’est pourquoi Le Pont international  a jugé bon de venir soutenir les habitants du milieu, pour que les femmes et les jeunes filles soient allégées de la corvée d’aller chercher de l’eau tous les jours », a laissé entendre Dr LABA Balema John, Directeur national et Afrique du ‘’Le Pont International’’.

Lire Aussi :   Football : Paulo Duarte et son staff débarquent à Lomé


Selon le Directeur général chargé des affaires de l’eau dans la région maritime Akondo Lawenignina, normalement, Gbatopé ne devrait pas souffrir d’un problème d’eau potable, car le sous-sol de cette localité est riche en la matière.

« Mais le problème, c’est le manque de financement pour la réalisation des travaux. Ce sont des travaux qui coûtent cher et l’Etat seul ne peut pas le faire. C’est pourquoi nous saluons des actions comme celle du Pont international. Cette association fait énormément d’effort dans le secteur de l’eau potable », a-t-il souligné.

Au nom des bénéficiaires, le Chef canton de Gbatopé, Togbui Kossi Maglo V a ‘’infiniment’ ’remercié l’association donatrice et a promis que sa population fera bon usage du forage offert, afin qu’il puisse exister pendant longtemps et servir la population à tout moment.

Pour information, le ‘’LE PONT INTERNATIONAL’’ est une association à but non-lucratif, apolitique à caractère religieux, social et de développement.

Elle a pour mission de lutter pour l’éradication de la pauvreté et de la précarité dans lesquelles vivent les communautés vulnérables en apportant un appui et une aide au développement intégral.

Articles en relation