Coups d’État en Afrique de l’Ouest : 7 Togolais sur 10 soutiennent les sanctions de la CEDEAO

48 0

©AfreePress-(Lomé, le 17 mai 2022)- Plus de 7 Togolais sur 10 (72 %) considèrent que la CEDEAO doit sanctionner les pays où des coups d’État ont lieu dans la sous-région.

C’est en tout cas, ce que révèle Afrobaromètre, dans une récente enquête dont les résultats ont été publiés la semaine dernière.

« Ils sont 72 %, pratiquement, soit trois Togolais sur quatre, qui pensent que la CEDEAO doit sanctionner les pays où il y a des coups d’Etat. Ces mêmes Togolais demandent à la CEDEAO à 83 %, d’intervenir pour empêcher les chefs d’Etat de modifier la Constitution de leur pays pour briguer un troisième mandat », explique Hervé Akinocho, Directeur du Centre de recherche et de sondage d’opinion, partenaire national d’Afrobaromètre.

Sur cette majorité, il est relevé des disparités géographiques dans le soutien aux sanctions. Ainsi, la région où ces mesures sont les plus soutenues, sont celle des Plateaux, avec 83 % des sujets favorables, contre 65 % dans la région des Savanes. Dans la région Maritime, ce chiffre est de 69 %.

Par ailleurs, les populations rurales sont plus “sévères” que celles urbaines. Ainsi, les trois-quarts (75 %) des populations rurales sont favorables aux sanctions, contre les deux tiers (67 %) des populations urbaines.

Les femmes (75 %) et les jeunes de 18 à 24 ans (à 79 %) sont plus favorables à l’idée de sanctionner les pays où ont lieu les coups d’État.

Inversement, les couches plus éduquées, (ayant un niveau d’éducation post-secondaire), soutiennent moins fortement à (63%) les sanctions.

Lire Aussi :   Diplomatie : tête-à-tête entre Faure Gnassingbé et le Secrétaire exécutif du G5 Sahel

Anika A.

Articles en relation