Education : Un député demande la suppression du BAC 1

138 0

©AfeePress-(Lomé, le 18 mai 2022)- Le Bac-1 encore appelé le Probatoire, doit être supprimé de la liste des examens nationaux au Togo.

En-tout-cas, c’est ce que recommande le Patron du parti ‘’Nouvel Engagement Togolais (NET)’’, Gerry Taama.

Le député soutient son point de vue avec trois raisons. « La première est que le BAC I introduit un stress inutile aux enfants en classe de première, alors que la réussite à cet examen ne garantit pas un succès au bac, et que les notes au probatoire ne sont même pas intégrées à celles du bac. La seconde raison est que cet examen ne donne droit à aucun diplôme, mais a fait quitter des bancs, des milliers de Togolais, qui auraient peut-être réussi au bac. La troisième raison est que les pays qui ne font pas de probatoire n’ont pas un niveau moins bon que les Togolais. La France, aujourd’hui par exemple n’a non seulement pas de probatoire, mais un bac plutôt partiel, puisque les notes en classe comptent dans son obtention », explique-t-il.

Il faut préciser, M. Taama n’est pas seul à défendre ce point de vue.

Le Mouvement Martin Luther King (MMLK), soutient également cette position. Déjà en 2017, l’organisation présidée par Pasteur Edoh Komi a publié un communiqué dans ce sens.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Insécurité : Deux réseaux de braqueurs démantelés par la gendarmerie

Articles en relation