Identification biométrique : Le Togo et cinq pays bénéficiaires du programme WURI partagent les bonnes pratiques

51 0

©AfreePress-(Lomé, le 20 mai 2022)-Un atelier sous-régional du Programme d’identification unique pour l’intégration régionale et l’inclusion en Afrique de l’Ouest (WURI) – Phases 1 et 2 a réuni les 17, 18 et 19 mai 2022 à Lomé, des représentants de six (6) pays de l’Afrique de l’Ouest (Togo, Bénin, Côte d’Ivoire, Niger, Burkina Faso et Guinée) et des membres de l’équipe opérationnelle et technique du programme WURI de la Banque mondiale.

Organisée par l’Unité de Gestion du projet WURI au Togo et la Banque mondiale, cette rencontre avait pour but d’accélérer la mise en œuvre du programme WURI dans ces pays participants.

Durant les trois jours d’atelier, les participants ont fait le point du projet aux niveaux et régional, partagé leurs expériences et de bonnes pratiques et planché sur les stratégies à mettre en place pour faciliter la coordination entre pays participants afin de réaliser l’interopérabilité régionale et la reconnaissance mutuelle.

« Il a été question de faire un état des lieux de la mise en œuvre du programme WURI financé par la Banque mondiale dans ces six pays. Il s’est agi pour nous, de voir le niveau atteint et de définir les perspectives pour l’avenir et surtout de discuter des questions de l’interopérabilité. Cet atelier nous a permis aussi de partager des expériences étant donné que les pays ne sont pas au même niveau d’implémentation de mise en œuvre. C’est un système d’information sensible. Il s’agit de la cybersécurité et de la protection des données à caractère personnel, donc durant ces trois jours, nous avons essayé de nous mettre à niveau sur le cadre juridique et institutionnel, la mise en place du système en ce qui concerne les retombées positives à savoir, ce à quoi le système va servir une fois en place », a indiqué Silété Devo, Directeur Général de l’Agence nationale d’identification (ANID-Togo).

Lire Aussi :   Religion : Une mosquée à l'architecture turque offerte aux fidèles musulmans de Kegué (Lomé)

Financé par la Banque mondiale à hauteur de 400 millions de dollars, le programme WURI vise à augmenter dans les six pays, le nombre de personnes ayant une preuve d’identité unique reconnue par le gouvernement qui facilite l’accès aux services. Au niveau national, le système fID facilitera l’accès aux services, en particulier pour les personnes vulnérables et exclues, et constituera un élément clé de l’inclusion sociale et de la réduction de la pauvreté. Au niveau régional, la mise en place de systèmes fID interopérables et la reconnaissance mutuelle de justificatifs fID entre pays permettra l’accès aux services au-delà des frontières.

Raphaël A.

Articles en relation