Avec LAN-DO, halte aux violences faites aux filles et aux femmes dans les Savanes

128 0

©AfreePress-(Lomé, 30 mai 2022)-L’Association culturelle, LAN-DO a procédé, le 27 mai 2022 à Dapaong (600 Km au nord de Lomé), au lancement officiel des activités de son projet dénommé : « Campagne d’information, d’éducation et de sensibilisation des populations sur les violences faites aux filles et aux femmes ».

Financé par Plan International Togo à hauteur de 2.500.000 FCFA, ce projet a pour ambition de produire et d’enregistrer un sketch de sensibilisation sur le changement des normes sociales relatives aux mariages d’enfants et aux violences basées sur le genre surtout en ce temps de COVID-19.

Il sera aussi question de sensibiliser les communautés sur l’importance de la planification familiale et des mesures préventives dans la lutte contre la pandémie.

Pour la Directrice du projet, Mlle Danhane Konbate Yendouname, « la situation de la femme et de la fille demeure encore peu reluisante au Togo. En effet, le mariage précoce, voire forcé des filles, le harcèlement sexuel en milieu scolaire et professionnel, et toutes les autres formes de violences physiques, sexuelles ou psychologiques, sont favorisées par des normes sociales, culturelles et économiques qui leur confèrent une certaine légitimité, consolidée par les communautés qui les adoptent et en font un mode de vie ».

Sont prévues au au menu de ce projet, des sessions de partage et de consultation sur les facteurs culturels, économiques et sociales qui favorisent le mariage d’enfants, les violences faites aux femmes, des campagnes digitales sur la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes.

Lire Aussi :   Togo : La grippe aviaire refait surface

Il sera également meublé de campagnes de création et de diffusion de trois sketchs radiophoniques en français et en langue locale sur la lutte contre les violences faites aux filles et aux femmes et l’accès des femmes au planning familial.

A cette occasion, le représentant de Plan International Togo, Kanfiti Kamampoua a réitéré le soutien et l’engagement de son institution aux côtés de ses partenaires pour lutter efficacement contre le mariage des enfants, la violence faite aux femmes et promotion de l’équité genre dans les Savanes et sur toute l’étendue du territoire national.

Anika A. (+22891024439)

Articles en relation