Conférence internationale sur la beauté : La coiffure et l’esthétique à l’honneur à Lomé

35 0

©AfreePress-(Lomé, le 30 mai 2022)-Lomé accueille depuis, lundi 30 mai 2022, la 5e édition de la Conférence internationale de la beauté. L’événement organisé par l’Ecole de beauté « OLILOR » basée à Paris, en France, vise à créer un cadre d’échange et de renforcement des capacités des professionnels de la coiffure et de l’esthétique en vue de relever leur employabilité.

Les travaux de cette rencontre internationale placée sous le thème : « Comment devenir un professionnel international de beauté », ont été officiellement lancés par le Directeur de cabinet du ministère chargé de l’Artisanat, Ikélé Kossi ASSEDI.

Pendant cinq jours, les artisans togolais auront l’occasion de revisiter les techniques de promotion de la beauté, notamment au niveau de la coiffure et de l’esthétique en vue d’être plus compétitifs à l’international.

« Aujourd’hui, l’artisanat contribue énormément à l’émergence des pays. Tant qu’on ne met pas en valeur les artisans dans nos pays africains, nous serons toujours les derniers. Du coup, il est important qu’on soit compétitifs. Pour être compétitif, il faut que nos artisans aient les mêmes niveaux que ceux de l’extérieur. Donc, il faut qu’ils soient bien outillés pour participer aux salons internationaux de beauté », a confié à AfreePress, Francis OLILO, Directeur Général de l’école OLILOR.

Au total, six pays prennent part à la rencontre de Lomé. Il s’agit de la Côte d’Ivoire, du Bénin, du Burkina Faso, du Mali, du Sénégal et du Togo.

Pour le promoteur de cet événement, les cinq jours de travaux permettront aux participants de partager leurs expériences en coiffure et en esthétique et de réfléchir sur la mise en place d’un “campus de métiers” qui se veut un laboratoire où seront formés des ingénieurs de l’artisanat pour valoriser l’artisanat togolais à l’international.

Lire Aussi :   Harmattan au Togo : Les services de sécurité et de secours enregistrent une multiplication des cas d'incendies, alerte le ministre YARK

A cette occasion, le représentant du ministre chargé de l’Artisanat a vivement salué la tenue de cette édition dans la capitale togolaise et rassuré du soutien indéfectible du gouvernement à appuyer toute initiative visant à promouvoir et à valoriser les métiers de l’artisanat au Togo.

Raphaël A

Articles en relation