Politique : Les Togolais font confiance à FEG plus qu’à l’opposition

123 0

©AfreePress-(Lomé, le 4 juin 2022)-Alors que l’opposition surfe comme à ses habitudes sur l’intoxication, la réalité est bien toute autre et juste. Les togolais préferent au mieux le Chef de l’Etat, Faure GNASSINGBÉ à l’opposition. Un sondage Afrobaromètre révèle que 69% des togolais ne font « pas du tout » ou font « juste un peu » confiance aux partis politiques de l’opposition. Un désaveu qui est allé grandissant entre 2012 et 2022. 63% des togolais en 2012 à un pic de 76% en 2021 expriment une très faible confiance à ces formations politiques. Des données précieuses faisant écho à l’actualité, celle du désir des togolais de ne pas aimer Faure GNASSINGBÉ. Ces chiffres mettent plutôt en lumière la suspicion tout aussi palpable de la population togolaise dans son ensemble de ne pas souscrire aux idéaux de l’opposition.

Si la confiance des citoyens togolais vis-à-vis des partis politiques s’effrite, il est alors évident qu’elle est grandissante pour le Chef de l’Etat. En témoigne le score sans appel du parti Union pour la République (UNIR), parti du Chef de l’Etat à la dernière élection présidentielle. Selon la Cour Constitutionnelle, il a obtenu 70,78 % des suffrages exprimés, contre 19,46 % pour l’opposant Agbéyomé Kodjo. Mais l’une des plus grandes surprises de cette enquête est la répartition de cette défiance. Les togolais sont 77% dans la région Maritime, 73% dans les Savanes, 65% dans la Centrale ou encore 69% dans les Plateaux à ne pas faire confiance aux partis politiques de l’opposition souhaitant conquérir le pouvoir d’Etat. Les jeunes (61%) et les citoyens qui ont fait des études post-secondaires (61%) sont les moins enclins à exprimer cette méfiance.

Lire Aussi :   « 89% des Togolais pensent que les élections sont libres et transparentes au Togo », soutient Professeur Koffi Sodokin

Dans ce contexte, facile est de noter une adhésion massive à la personne du Président de la République et aux réformes annoncées et engagées surtout la mise en œuvre de la feuille de route gouvernementale 2020-2025. Les mécontentements agités par certains leaders ne traduisent pas l’opinion des citoyens. Si en 2021 jusqu’à 76% des togolais ne font pas confiance à l’opposition, c’est la preuve que la gestion des crises surtout la pandémie de l’infection à Covid-19 par le Chef de l’Etat a été très appréciée en terme de résilience sociale et d’inclusion financière. « En 2021, nous avons vu un Chef de l’Etat soucieux du bien-être de ses concitoyens », confie un obsetvateur de la vie politique.

De l’autre côté, ce spectre exposé par l’enquête est le témoignage de l’absence dans l’espace politique togolais de leader capable de proposer une vision prospère pour le Togo comme le fait le Chef de l’Etat actuel. Car selon les mêmes chiffres, pendant que 61% des togolais pensent que l’opposition présente une vision alternative 32% expriment leur désaccord. Tout un paradoxe car dans l’un ou l’autre, il émerge une réalité constante et vraie : Faure GNASSINGBÉ fait l’unanimité dans l’inconscient collectif et au sein de la population togolaise.

Articles en relation