5 000 élèves vulnérables aidés par la « Rentrée scolaire solidaire » au Togo

120 0

©AfreePress-(Lomé le 10 juin 2022)-Garantir à tous un accès facile à l’école est une mission fondamentale pour chaque chef d’Etat investi par le peuple. Au Togo, Faure Gnassingbé en fait une affaire personnelle. Aujourd’hui, le taux de scolarisation à l’école primaire est proche de 95%. Cette performance n’est pas le fruit du hasard. Elle résulte des interventions comme « Rentrée scolaire solidaire » par exemple.
« Rentrée scolaire solidaire » est une initiative solidaire mise en place par le gouvernement pour élever le taux de rétention des élèves. Elle aide les apprenants issus des familles pauvres à étudier dans de meilleures conditions, à l’abri du besoin.
Cahiers, stylos, bicyclettes, tableaux…
L’opération est menée par le ministère de l’Action sociale au profit des orphelins ou apprenants vivant avec un handicap. En ce qui concerne la rentrée académique 2021-2022, la cible est de 5 000 élèves défavorisés. Ces derniers ont bénéficié de plus de 200 000 cahiers, 150 000 stylos, des crayons, bicyclettes, cartables, trousses, lampes de poche et tableaux magnétiques.
Une rentrée scolaire inclusive
3 000 000 d’écoliers et élèves des établissements d’enseignement préscolaire, primaire et secondaire ont repris le chemin des classes en septembre 2021. En 2020-2021, ils étaient au nombre de 2 550 000. Dans un contexte sanitaire inquiétant, les dirigeants se sont surpassés pour offrir aux élèves un cadre et des infrastructures adaptées.
Près de 350 salles de classe ont été construites et équipées de table-bancs. 343 autres salles ont été réhabilitées. Pour mieux les encadrer, les pouvoirs publics ont procédé au recrutement de plus de 2 200 enseignants et 300 inspecteurs et conseillers pédagogiques.
Gratuité de l’inscription
Durant l’année scolaire 2020-2021, environ 485 000 candidats ont profité de la gratuité des frais d’inscription aux examens nationaux. Pour 2021-2022, cette mesure a été reconduite, en plus de la suppression des frais de scolarité dans les collèges et lycées publics, sans oublier l’adoption du système de double flux pour lutter contre la covid-19 en milieu scolaire.
Les programmes d’alimentation scolaire (cantines scolaires) et de protection sociale (School Assur) sont toujours opérationnels sur l’étendue du territoire. Est toujours en vigueur la décision de rendre gratuite l’école préscolaire et primaire depuis 2008.

Lire Aussi :   Politique : Jean-Paul Oumolou placé sous mandat de dépôt

Articles en relation