Les Ifad, la garantie d’une formation adaptée au marché du travail

123 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 juin 2022)- Une chose est de se faire former, une autre est de trouver un emploi digne issu de cette formation. L’adéquation entre « formation » et « besoins du marché du travail » est un enjeu majeur du 21ème siècle. Au Togo, des dizaines de milliers de jeunes arrivent sur le marché chaque année. Bien qu’étant compétents et prêts à travailler, la plupart d’entre eux chôment ou peinent à joindre les deux bouts. Ce constat pénible à amener les dirigeants à multiplier les opportunités d’entrepreneuriat et à créer des Ifad spécialisés.

La création des Instituts de formation en alternance pour le développement (Ifad) trouve siège dans le processus de développement durable enclenché par le chef de l’Etat Faure Gnassingbé. La vision est de construire au moins 10 Instituts sur le territoire d’ici 2025.

Les domaines concernés sont les énergies renouvelables, l’économie numérique, la mécanique, les métiers logistiques et portuaires, etc. Cela permettra de renforcer les mécanismes d’inclusion socioéconomique et de lutter contre la pauvreté dans toutes les régions du pays.

L’aquaculture a pris son envol à Elavagnon

Un Ifad a été inauguré à Elavagnon en 2019. Il apprend aux jeunes des techniques en aquaculture pour qu’ils puissent créer leurs propres entreprises aquacoles au bout de 03 ans. L’Institut les forme et les apprête à s’intégrer facilement dans la vie professionnelle. Depuis sa mise en service, l’Ifad Aquaculture Elavagnon améliore la production (quantitativement et qualitativement) et comble le déficit en produits halieutiques.

L’élevage enseigné à Barkoissi

Dans la préfecture de l’Oti, un autre Institut est bâti à Barkoissi. Il est dédié à la formation aux métiers de l’élevage de petits ruminants, volailles, porcins, bovins laitiers. Les jeunes titulaires d’un BEPC suivent une formation en production et en transformation laitière locale, grâce à une laiterie installée sur le site.

Lire Aussi :   Renforcement de l’axe Lomé-Doha : Robert Dussey et Khalifa ben Abdelaziz Al Thani, en parlent

A part les Instituts d’Elavagnon et de Barkoissi, les pouvoirs publics ont inauguré en avril 2021 un autre Institut de formation en alternance pour le développement (Ifad) destiné aux métiers du bâtiment. Construit sur une superficie de 3 000 m2 à Adidogomé (Lomé), l’Ifad Bâtiment doit délivrer 15 formations spécialisées dans des pôles de métiers comme les gros œuvres, les énergies et fluides, les menuiseries et la métallerie, les finitions et secondes œuvres.

Articles en relation