Développement Durable : Le Togo et le système des Nations-Unies posent les bases de leur nouveau cadre de coopération

105 0

©AfreePress-(Lomé, le 27 juin 2022)-Le rapport d’évaluation anticipée du cadre de coopération des Nations Unies pour le Développement Durable (CCDDD) 2019-2023 a été validé, vendredi 24 juin 2022 par les acteurs du Système des Nations-Unies au Togo et du ministère de la Planification du développement et de la Coopération. C’était au cours d’un atelier organisé à Lomé.

Face aux impacts de la pandémie de la COVID19, le gouvernement togolais avait décidé de reconsidérer ses priorités à travers l’adoption de la feuille de route 2020-2025 et invité l’ensemble des partenaires à s’aligner sur cette nouvelle feuille de route.

C’est ainsi que le cadre de coopération entre les Nations Unies et le Togo couvrant la période 2019-2023 et aligné sur le Plan national de Développement (PND 2018-2022) a été suspendu en mai 2021 à la demande du gouvernement.

Dans l’optique de développer un nouveau document de coopération qui prend en compte les nouvelles priorités du gouvernement, une équipe de consultants indépendants a été recrutée pour évaluer et apprécier la pertinence, l’efficience, l’efficacité, la durabilité et l’impact des interventions déployées dans l’exécution du précédent cadre de coopération.

L’atelier de Lomé a donc permis aux deux parties d’apprécier les analyses, conclusions et recommandations des évaluateurs.

« Dans le cadre de l’évaluation anticipée du cadre de coopération entre le système des Nations Unies et le Togo, nous avons rencontré plusieurs acteurs que ce soit au niveau central et local sur l’ensemble du territoire. Bien que ce soit une évaluation anticipée, nous avons obtenu des résultats satisfaisants qui dénotent une progression au niveau des indicateurs évalués. Au même moment, nous avons constaté qu’il y a beaucoup de défis de développement à pouvoir atteindre. Nous avons donc formulé des recommandations qui seront prises en compte dans le nouveau cadre de coopération », a expliqué M. SANVEE Célestin, consultant en développement.

Lire Aussi :   Guerre en Ukraine : Le Président sénégalais Macky Sall passe un coup de fil à Vladimir Poutine

Plusieurs domaines ont été touchés par cette évaluation notamment, l’agriculture, l’assainissement, l’eau, la santé, l’éducation. Ceci pour permettre au gouvernement d’atteindre les objectifs fixés dans sa feuille de route 2020-2025.

« Cette évaluation permet aussi au Système des Nations-Unies de voir comment les ressources que nous mettons à la disposition du Togo sont utilisées. En tenant compte des impacts de la Covid-19, le cadre que nous allons élaborer à partir de 2023 sera plus aligné sur la feuille de route du gouvernement et permettra au système des Nations-Unies de contribuer de manière significative à l’atteinte des ODD qui est notre agenda commun », a laissé entendre le Représentant-Résident adjoint du Programme des Nations-Unies (PNUD) au Togo.

Le Secrétariat Général du ministère du Planification et de la Coopération, Béguédouwé Panetoa a de son côté, salué la tenue cet atelier qui constitue selon lui, le point de départ d’une série de rencontres devant aboutir à la définition des axes stratégiques et du cadre de résultat du prochain document cadre de coopération entre le Togo et les agences onusiennes.

Raphaël A.

Articles en relation