Droits de l’Homme/ EPU : Le Togo rejette 42 recommandations non-conformes à ses mœurs et valeurs

82 0

©AfreePress-(Lomé, le 04 juillet 2022)-Le ministre des Droits de l’Homme, de la formation à la citoyenneté, des relations avec les institutions de la République, Christian Trimua, a présenté jeudi, 30 juin 2022, à Genève en Suisse, la position du Togo sur les recommandations formulées par les Etats lors de son passage en janvier 2022, devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies pour le compte du 3e cycle de l’Examen périodique universel (EPU).

Sur les 224 recommandations formulées, les 89 Etats du Conseil, le gouvernement du Togo après concertation avec les acteurs nationaux, a décidé de mettre en application 182 recommandations et d’en recaler 42.

« Toutes ces recommandations ont été minutieusement étudiées, dans une démarche inclusive, avec toutes les parties prenantes. Suite à ces concertations nationales, le Togo a décidé d’accepter 182 recommandations et d’en noter 42 », a déclaré le ministre Christian Trimua devant le Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies.

Sur les recommandations notées, le ministre togolais, relève que « certaines d’entre elles ne sont pas en adéquation, ni avec le droit constitutionnel et les principes fondamentaux de la République togolaise, ni avec les mœurs et valeurs de la société togolaise ».

Il a par ailleurs réitéré la volonté du gouvernement togolais à poursuivre ses efforts pour la promotion et à la protection des droits de l’Homme dans le pays.

Après la présentation liminaire de la délégation togolaise et l’intervention de certains Etats et parties prenantes au processus de l’EPU, le Conseil des droits de l’Homme des Nations-Unies, réuni pour le compte de sa 50e session ordinaire, a adopté à l’unanimité le rapport national du Togo au titre du 3e cycle de l’Examen périodique universel (EPU).

Lire Aussi :   Togo : Gilchrist Olympio réagit à l’arrestation de Mme Brigitte Adjamagbo-Johnson

Pour rappel, l’EPU consiste à passer en revue les réalisations de l’ensemble des Etats, membres de l’ONU dans le domaine des droits de l’Homme. Il s’agit d’un processus mené par les Etats, sous les auspices du Conseil des droits de l’Homme.

Il fournit à chaque Etat l’opportunité de présenter les mesures qu’il a prises pour améliorer la situation des droits de l’Homme sur son territoire et remplir ses obligations en la matière.

Raphaël A. (+22892060703)

Articles en relation