Social : CIMCO démontre déjà sa générosité aux populations de la zone portuaire

68 0

©AfreePress-(Lomé, le 8 juillet 2022)-A peine installée dans la zone portuaire, la Cimenterie de la Côte Ouest-africaine (CIMCO) pense déjà au bien-être des populations de Lomé.

Cette société, filiale du groupe CimMetal de l’Homme d’affaires burkinabé, Kanazoé Inoussa, a offert, jeudi 7 juillet 2022 un important don de vivres aux femmes transformatrices de poisson de la zone portuaire à Lomé.

La cérémonie de remise du don -composé de sacs de riz et des cartons de sucre-, s’est déroulée en présence des représentants de la Communes Golfe-1 et du Port Autonome de Lomé.

Au total, 400 femmes ont bénéficié de cette action sociale à raison d’un sac de riz et 10 paquets de sucre par personne.

Pour les donateurs, ce geste vise à soulager ces braves femmes en ces temps de crise économique marquée par l’inflation générale des prix de produits de premières nécessités.

« Ce geste s’inscrit dans notre politique de responsabilité sociétale des entreprises et l’objectif, c’est de soutenir la population que nous côtoyons tous les jours notamment, celle de la zone portuaire. Nous sommes dans un contexte de crise économique mondiale caractérisée par une hausse générale des prix et nous estimons que ce don de vivres pourra contribuer à soulager un peu les populations et surtout nos braves femmes de la zone portuaire », a confié à l’Agence de presse AfreePess, le Directeur Financier de CIMCO, François BAKIEKA.

Les bénéficiaires n’ont pas manqué d’exprimer leur reconnaissance aux premiers responsables de CIMCO qui, selon eux, n’ont ménagé aucun effort pour leur venir en aide.

« Nous sommes en joie. Ils sont arrivés à peine et ils ont pensé à nous. Nous remercions CIMCO pour cette grande générosité. Nous n’avons pas de mots pour exprimer notre reconnaissance. Nous disons simplement merci au PDG de CIMCO. Nous lui souhaitons une bonne santé et que ses affaires prospèrent davantage », a indiqué Amy FIATEPE Annie, Secrétaire générale des Femmes transformatrices de poissons de la zone portuaire.

Les dirigeants de CICOM promettent une relation de bon voisinage avec les populations de la zone d’implémentation de leur usine.

« Ce n’est que le début des actions que nous envisageons de faire au profit des populations de la zone. Nous sommes en phase de démarrage de nos activités et notre engagement pour le bien-être des populations de la zone portuaire sera renforcé parce que dans notre politique générale, la responsabilité sociétale a une place très importante. Notre objectif est de contribuer au développement du pays et de la sous-région en général », a ajouté M. BAKIEKA.

Démarrés en 2020, les travaux d’implantation de CIMCO sont presque arrivés à terme. La phase d’exploitation sera lancée dans les mois à venir.

La société prévoit une production annuelle de 5 millions de tonnes de ciment (2,5 millions dans une première phase), destinée surtout au marché local, et de créer plus de 500 emplois directs et 1000 indirects afin de contribuer efficacement à la réduction du chômage.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Yawa Djigbodi Tsègan aux députés : « Que nos différences idéologiques et politiques (…) n’altèrent en rien la valeur de nos relations « 

 

Lire Aussi :   Inhumation de corps à domicile : Le ministre Boukpessi annonce une opération d'exhumation des cadavres concernés

Source link

Articles en relation