Utilisation de l’Ewé et le Kabiyé dans le système scolaire : Les acteurs nationaux en conclave à Lomé

75 0


©AfreePress-(Lomé, le 21 juillet 2022)-Le ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, organise du 21 au 23 juillet 2022 à Lomé, un symposium sous le thème : « L’enseignement bilingue au Togo : Bilan et perspectives ».

Cette rencontre intervient après un atelier de restitution des résultats de l’évaluation des acquis scolaires réalisée dans les écoles bilingues ELAN en Côte d’Ivoire, en Guinée et au Togo tenu les 19 et 20 juillet 2022 à Lomé. Elle permettra aux acteurs du système éducatif togolais d’ouvrir des perspectives pour l’enseignement bi-plurilingue au primaire (langues nationales-français) au niveau national.

« Cet atelier est un tournant décisif, une occasion sans précédent pour nous les acteurs du système éducatif de mener une réflexion scientifique profonde et capitale quant à la place que nous réservons à l’utilisation de nos langues nationales, non seulement comme médiums d’enseignement, mais aussi disciplines, au même titre que les autres », a indiqué à l’ouverture de la rencontre, le Secrétaire général du Secrétaire général du ministère des Enseignements primaire, secondaire, technique et de l’Artisanat, Barakpété AHIYA.

Pour lui, ce symposium, voulu par les autorités du pays va jeter les bases pour l’extension de l’enseignement bilingue au plan national, après les résultats ‘’satisfaits’’ de la phase d’expérimentation dans dix écoles au Togo.

« (…) Les résultats des travaux de cet atelier serviront à documenter et surtout à éclairer les politiques éducatives dans notre pays, à travers des prises de positions claires et constructives passant par l’adoption des stratégies adaptées à l’enseignement bilingue », a laissé entendre, M. Barakpété AHIYA.

Lire Aussi :   D'après l'OMS : 27% des personnes décédées de la Covid-19 au Togo étaient diabétiques

Les deux langues nationales choisies sont l’Ewé et le Kabiyé.

Il faut noter que le Togo et plusieurs pays francophones s’inscrivent dans ce processus d’enseignement bilingue, bénéficient l’accompagnement de l’Institut de la Francophonie pour l’éducation et la formation (IFEF).

Raphaël A.

Lire Aussi :   Paix et non-violence : Le WANEP-TOGO dresse le bilan de ses 18 ans d’activité





Source link

Articles en relation