Terrorisme : Le ministre Akodah Ayewouadan ne croit pas à l’implication de jeunes togolais dans les attaques

64 0

©Afreepress-(Lomé, le 26 juillet 2022)-L’implication des compatriotes togolais dans les attaques terroristes, enregistrées ces derniers temps dans la région des Savanes n’est pas encore prouvée.

En tout cas, c’est ce qu’a indiqué, mardi 26 juillet 2022, le ministre de la Communication et des Médias, Prof. Akodah Ayewouadan.

Pour le porte-parole du gouvernement, les agresseurs viennent principalement de l’extérieur.

« Nous n’avons pas d’éléments précis pour dire que nos compatriotes sont complices de ces personnes qui viennent de l’extérieur de nos frontières. Nos compatriotes font preuve de beaucoup de disponibilité et collaborent avec les forces de défense et de sécurité pour les aider dans leur tâche. Donc, il ne faut pas imputer les attaques à nos compatriotes. Le principe de ces terroristes, est de semer la terreur, de vider les territoires de leurs habitants pour s’installer. Donc, ils ne viennent pas pour cohabiter avec les populations, ils viennent s’installer de façon durable », a indiqué au micro de Victoire FM, le Professeur Akodah Ayewouadan.

Après la série d’attaques meurtrières enregistrées dans la nuit du 14 au 15 juillet 2022, dans quatre localités de la région des Savanes, le ministre a tenu, à rassurer sur l’engagement du gouvernement et la mobilisation militaires, afin d’assurer la sécurité des populations, et également de permettre aux habitants qui ont fui les exactions des groupes armés, de regagner leurs domiciles.

« Aujourd’hui nous avons la chance d’avoir des forces de défense et de sécurité, qui nous permettent de maintenir l’intégrité de nos frontières et ça, c’est à saluer. Nous exhortons nos populations à se rendre disponibles pour aider les forces de défense à repousser hors de nos frontières, ces individus particulièrement malintentionnés », a-t-il lancé à cette occasion.

Lire Aussi :   Covid-19 : Stabilité à tous les niveaux

Il faut noter qu’à ce jour, le gouvernement n’a pas communiqué sur le nombre de victimes causées par ces attaques. D’après les informations non-officielles, il y aurait au moins une vingtaine de morts, tous des civils.

Raphaël A.

Articles en relation