Sécurité routière : Des mesures plus « fortes » attendues

63 0

©AfreePress-(Lomé, le 25 juillet 2022)-Le gouvernement veut mettre les bouchées doubles pour relever le défi de la sécurité routière au Togo.

En Conseil des ministres, lundi 25 juillet 2022, l’Exécutif a examiné un projet de décret fixant les modalités d’application de la loi n°2013-011 du 07 juin 2013 portant Code de la route.

Ce décret portant Code de la route, d’après le gouvernement, vient compléter le dispositif juridique existant au Togo afin de mieux garantir la sécurité des usagers de la route.

« Il met un accent particulier sur le système de formation à l’obtention du permis de conduire et précise les règles applicables à la circulation routière. Son adoption contribuera à la mise en œuvre effective des dispositions du Code de la route et à la réduction sensible des causes d’accidents », informe le communiqué.

Le gouvernement annonce également un projet de réorganisation du transport public urbain des personnes par taxi, taxi-moto et tricycle.

D’après le ministre des Transports routiers, aériens et ferroviaires, Affoh Atcha Dédji, qui a présenté une communication sur le sujet, cette réorganisation va consister à une mise à jour du cadre règlementaire relatif aux activités de transport urbain en prenant notamment en compte les transports effectués par les motocycles et les tricycles.

« Le secteur des transports constitue un des leviers capables de générer une croissance économique forte et durable, notamment à partir de la création des externalités favorables à la production. Pour permettre à ce secteur de jouer pleinement son rôle dans le développement des autres secteurs d’activités et dans le but de consolider les résultats déjà acquis, il est nécessaire que des actions urgentes y soient menées en général et plus particulièrement, dans le sous-secteur des transports routiers. Ce dernier assure plus de 90% des déplacements des personnes et des biens », a indiqué le ministre.

Lire Aussi :   Université de Lomé : Mme Bêkeyi Iyé SOGOYOU désormais Docteur en Psychologie clinique et de la santé

Raphaël A.

Articles en relation