Réhabilitation des marchés dans la commune Golfe-1 : Un projet à double impacts pour l’Exécutif communal

58 0


©AfreePress-(Lomé, le 29 juillet 2022)-Le marché de Bè, sis dans la commune de Golfe 1 (Lomé) revêtira, très bientôt, un nouveau visage. Des travaux de réhabilitation de ce marché, lancés depuis plusieurs mois, tirent à leur fin. Ils pourront être réceptionnés dans les jours à venir.

Ces travaux en cours, consistent en la reconstruction de vingt -trois (23) boutiques, la construction d’une zone spécifique de boucherie et de charbon, la réhabilitation de boutiques et hangars existants, la construction d’ouvrages d’adductions d’eau munie de support polytank et d’assainissements, la réhabilitation du bloc administratif et l’aménagement d’un espace en pavé.

La réhabilitation de ce marché est l’une des priorités de l’axe 1 du Plan de Développement Communal (PDC) de la commune Golfe 1. Le coût total des travaux est estimé à 75 millions FCFA.

A travers cet investissement, le Conseil municipal poursuit un double objectif. Il s’agit d’améliorer les conditions de travail des commerçantes et commerçants pour le développement de leurs activités et créer les conditions propices pour la mobilisation de ressources internes pour le développement de la commune.

« Le projet de reconstitution du marché de Bè se repose sur plusieurs paramètres. D’abord, ce marché est le lieu de travail des commerçantes et commerçants. Créer un cadre adéquat permettra de mettre à l’aise ces acteurs et d’attirer également les clients. L’autre enjeu, c’est que lorsqu’on cherche à mobiliser plus de moyens, il faut avoir un cadre adéquat pour permettre aux commerçants de bien exercer leurs activités pour pouvoir payer les taxes », a confié le patron de cette commune, Joseph Koamy GOMADO.

L’amélioration des conditions de vie des populations, une priorité pour le maire et son équipe

Dans la commune Golfe-1, l’amélioration des conditions de vie des populations passe avant tout. Le Maire Koamy GOMADO et son équipe ont décidé d’apporter des solutions concrètes aux problèmes quotidiens auxquels font face les administrés. En témoigne le lancement de plusieurs chantiers de construction de mini-adduction d’eau potable dans certains quartiers, la dotation en moto pompe ultra moderne pour lutter contre les inondations, dans d’autres quartiers etc.

Pour les commerçantes et commerçants, rencontrés par l’Agence de presse AfreePress, la reconstruction du marché est un véritable soulagement. Avec une population estimée plus de 400 000 habitants, la commune Golfe 1 mérite d’avoir un marché moderne pour faciliter ses activités économiques.

« Dans la plupart des cas, les autorités attendent que les administrés fassent des revendications avant d’agir. Mais ici, ce sont les autorités de la commune qui ont pris sur elles de faire correctement les choses et c’est à féliciter. En voyant ce qui est en train d’être fait dans ce marché, je peux dire que mes préoccupations ont été prises en compte. Actuellement, quand il pleut, une partie du marché reste sous l’eau. Mais j’ai remarqué qu’ils sont en train de construire un caniveau depuis le marché jusqu’au grand caniveau au niveau de la route. C’est une très bonne chose, cela permettra d’évacuer les eaux lorsqu’il pleut », a laissé entendre Mme Rita Akakpovi, commerçante au marché de Bè.

Pour Mme Essi, locataire de l’une des boutiques en reconstruction, le maire a fait un choix judicieux en pensant d’abord au bien-être des commerçants.

« La maire a bien fait d’améliorer notre cadre. Cela nous permettra de bien de vendre et de payer comme il se doit, les taxes. Si nos besoins ne sont pas satisfaits, et qu’on nous demande chaque jour de payer les taxes, ça crée de la frustration », a indiqué celle-ci.

Lire Aussi :   Les vœux et attentes du Président Faure Gnassingbé à l'issue du mois béni de Ramadan

Lire Aussi :   Concours d’entrée aux écoles de l’Université de Lomé : Prof Dodzi Kokoroko simplifie les conditions

Son souhait est de voir les travaux s’achever aussi rapidement que possible pour retourner dans sa boutique et mener à bien ses activités.

« Pour le moment, nous sommes obligés d’exposer nos marchandises au bord de la route en attendant qu’on finisse les travaux. Nous prions les autorités de la commune d’accélérer les travaux parce que cela va dans l’intérêt de tous », a-t-elle exhorté.

Les commerçants invitent par ailleurs les autorités de la commune à prendre en compte les questions liées à l’assainissement au sein du marché.

« Ma préoccupation concerne l’assainissement, notamment la gestion saine des ordures. Actuellement, c’est devant mon étalage que tout le monde jette les ordures et c’est devenu un dépotoir. Nous n’arrivons pas à respirer à cause de l’odeur nauséabonde. J’aimerais que la maire revoie ce côté pour nous pour que ce qu’ils sont en train de faire, soit au complet. Il faut une meilleure gestion des déchets et aussi des toilettes, c’est très important », a lancé une autre commerçante.

Tout comme l’amélioration du cadre des commerçants, les questions d’assainissement constituent aussi une priorité pour le conseil communal. Pour preuve, l’Exécutif communal vient de signer une convention avec la société Ivoire Maintenance-Togo qui prendra en charge, dès le 1er janvier 2022, la gestion déléguée des services de propreté de la commune, comprenant le service de pré-collecte et de collecte des déchets ménagers et assimilés.

Le Conseil municipal Golfe-1 prévoit également de réhabiliter des autres marchés de la commune.

« Nous voulons aussi construire un marché en bonne et due forme à Akodessiwa qui est sous notre gestion. La mobilisation des ressources internes nous oblige à financer les travaux et avoir un retour après en termes de recettes », a assuré le maire Koamy Gomado.

Avec une superficie de 56 Km2, la commune est composée de 36 quartiers.

Raphaël A.

Lire Aussi :   La violente attaque de Nathalie Yamb contre le colloque de Lomé sur l’Eco et contre Kako Nubukpo





Source link

Articles en relation