Journalisme d’investigation « Togo Reporting Post » affiche ses ambitions

44 0

©AfreePress-(Lomé, le 10 août 2022)-Le journalisme d’investigation est l’un des piliers fondamentaux de la construction de l’État de droit et de la bonne gouvernance. A ce titre, le journalisme d’investigation mérite d’être renforcé à travers des initiatives, des rencontres et de partage d’expériences, mais aussi et surtout à travers des participations aux enquêtes nationales, transfrontalières et mondiales.

C’est dans cet élan que la plateforme du journalisme d’enquête dénommée Togo Reporting Post vient d’être portée sur les fonts baptismaux.

Enregistrée au Ministère de l’Administration Territoriale, de la Décentralisation et du Développement des Territoires, le 27 juillet 2022, Togo Reporting Post s’inscrit dans la dynamique d’une nouvelle forme de Journalisme d’Investigation qui émerge en Afrique de l’Ouest, ces dernières années : le journalisme collaboratif.

Spécialisé en journalisme d’Investigation, Togo Reporting Post embrasse Fact checking, Data journalism, des grands reportages, entre autres.

Déjà en 2021, Togo Reporting Post avait participé à la plus grande enquête mondiale de l’ICIJ (International Consortium of Investigative Journalists), basé à Washington DC en partenariat avec CENOZO (Cellule de Norbert Zongo pour le Journalisme d’Investigation en Afrique de l’Ouest) dont le siège se trouve à Ouagadougou. Il s’agit de l’enquête de Pandora Papers qui a été publiée le 3 octobre 2021.
Les « Pandora papers » ont été une enquête mondiale sur les évasions fiscales qui a mis en cause plusieurs personnalités en Afrique et à travers le monde. Portée sur plus de 11,9 millions de documents fuités, révélant « les secrets financiers des politiciens, des milliardaires et de l’élite mondiale », cette enquête a mobilisé plus de 600 journalistes de 151 médias dans 117 pays dont six (06) Togolais.
Togo Reporting Post s’est formalisé pour consolider les acquis de cette enquête de Pandoras Papers ; surtout que cette participation collaborative a été saluée par les partenaires.

Lire Aussi :   Trafic de drogue : Des colis contenant la cocaïne et la méthamphétamine interceptés à l’aéroport de Lomé

« Il s’agit, pour nous, de créer un nouvel imaginaire de journalisme togolais d’investigation à l’international, de faire émerger au Togo une nouvelle famille de journalistes d’enquêtes, aux méthodes innovantes et d’être un cadre de réalisation et co-production des enquêtes nationales, transfrontalières et internationales et une synergie d’action et de réflexions fécondes sur l’avenir du journalisme d’investigation, ses objectifs, ses méthodes et son financement au Togo», a indiqué Pierre-Claver KUVO, Coordinateur Général de Togo Reporting Post.

L’association a pour objectifs de promouvoir activement au Togo, entre autres, le journalisme d’enquête collaboratif sous toutes ses formes, garantir la co-production d’enquêtes, contribuer à la professionnalisation que cherchent à mettre en avant les rédactions pour assoir leur rôle dans la société, garantir plus de visibilité et d’impact au niveau national et mondial à la production et à la diffusion des reportages et des rapports d’enquête journalistiques.

En termes de perspectives, Togo Reporting Post va s’atteler à la formation de ses membres en Journalisme d’Investigation et travaille à sa participation prochaine à un projet d’enquête transfrontalière.
« Nous avons, à l’affiche la réalisation des enquêtes sur le secteur de la gouvernance, de la criminalité et des crimes organisés au Togo », rassure Pierre-Claver KUVO.

Togo Reporting Post compte en son sein des membres actifs, sympathisants et associés du Togo et d’autres nationalités.

Articles en relation