72e session du Comité régional OMS-Afrique : Le Président Faure Gnassingbé lance officiellement les travaux

40 0


©AfreePress-(Lomé, le 22 août 2022)-Le Chef de l’État, Faure Essozimna Gnassingbé a procédé, lundi 22 août 2022, au lancement des travaux de la 72e session du Comité régional OMS-Afrique en présence d’éminentes personnalités dont le Directeur général de l’OMS, l’Éthiopien, Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

Cette rencontre, la plus importante consacrée à la santé publique en Afrique, se tient pour la première fois au Togo et réunit une quarantaine de ministres en charge de la santé des pays d’Afrique et des délégués des institutions internationales chargées des questions de santé.

Le Président de la République, qui a présidé à l’ouverture des travaux, a dans son discours d’ouverture, salué le choix porté sur son pays pour accueillir la 72e session du Comité régional OMS-Afrique. Il n’a pas oublié de relever, à cette occasion, les « progrès accomplis » par le Togo, dans le domaine de la prise en charge médicale de ses concitoyens.

« La santé est une priorité de cohésion sociale que nous avons placée au cœur de notre politique de développement », a-t-il laissé entendre à l’entame de son allocution.

Pour le Président togolais, l’une des ambitions de la feuille de route du gouvernement à l’horizon 2025 es d’offrir « une identité et garantir » la couverture santé et l’accès aux services de base à tous, en ligne avec le treizième programme général de travail de l’OMS, qui vise à faire bénéficier un milliard de personnes supplémentaires d’une couverture sanitaire universelle.

La politique mise en œuvre dans le domaine de la santé par le Togo, a-t-il souligné, intègre bien le concept “one health”, par l’approche holistique adoptée.

« Depuis bientôt un an, nous avons développé un programme d’accompagnement de la femme enceinte et du nouveau-né, qui vise à accroître leur accès aux services et soins de santé. Nos enfants, élèves du primaire et du secondaire, pour leur part, sont éligibles à une assistance médicale dédiée dont bénéficient à ce jour environ deux (2) millions d’entre eux. De façon générale, la disponibilité en ressources humaines s’est améliorée avec la décentralisation des établissements d’enseignement et des formations sanitaires, à travers la construction et l’équipement des structures selon la carte sanitaire. Ce qui a permis une augmentation significative de l’accessibilité géographique aux soins, estimée aujourd’hui à 76% », a-t-il précisé.

Il a par ailleurs rappelé les actions menées par son gouvernement pour améliorer la santé publique au Togo.

Lire Aussi :   Nuisances sonores : Les églises « indélicates » dans le collimateur de la Direction des cultes
Lire Aussi :   Me Mouhamed Tchassona Traoré : « La CENI politique est une véritable escroquerie, il faut l’abandonner… »

« L’engagement pour la santé est pour nous une responsabilité, mais elle est surtout, pour nos sociétés, la clé qui ouvre les portes de l’harmonie, du progrès et de la prospérité », a-t-il indiqué.

Le Chef de l’État n’a pas manqué de saluer les multiples accompagnements de l’OMS en faveur du Togo. Il a rassuré son invité, de l’engagement de son gouvernement à poursuivre ses actions pour garantir une meilleure santé aux populations.

Prévus sur quatre jours, les travaux de la 72e permettront aux participants d’examiner et d’approuver les politiques, activités et plans financiers régionaux visant à améliorer la santé et le bien-être des populations.

La délégation togolaise présentera au cours des débats le modèle national de partenariat public-privé en matière de gouvernance des structures sanitaires ainsi que les politiques nationales d’amélioration de l’offre de soins de santé à travers le programme Wézou, School Assur, l’instauration de l’assurance maladie universelle et la mise en place des structures de soins spécialisées.

À cette occasion, les efforts du Togo pour l’élimination de quatre maladies tropicales négligées ont été reconnus par l’Organisation mondiale de la santé et ses partenaires à travers la remise solennelle d’un certificat au Président de la République.

Les choix successifs du Togo pour accueillir les sessions de l’OMS pour l’Afrique sont une marque de reconnaissance par les partenaires au développement des efforts et avancées réalisés par le pays dans le domaine de la santé publique, soutient la partie togolaise.

Pour rappel, le Comité régional de l’OMS pour l’Afrique est l’organe décisionnel de l’Organisation en ce qui concerne les politiques de santé dans la Région africaine. Il est composé de ministres de la Santé ou de représentants de chacun des 47 États Membres de la Région. Les principales fonctions du Comité régional sont notamment de formuler des politiques régionales et de contrôler les activités du Bureau régional.

Raphaël A.

Lire Aussi :   Primature : L’ONAT et Mme Victoire Tomégah-Dogbé engagées pour la cause des architectes





Source link

Articles en relation