Assainissement : Les acteurs se familiarisent avec les normes Iso 30500, Iso 24521 et Iso 31800

25 0


©AfreePress-(Lomé, le 26 août 2022)-Les acteurs en charge du secteur de l’assainissement et de l’eau ont pris part, jeudi 25 août 2022 à Lomé, à une session de formation et de renforcement des capacités sur les normes Iso 30500, Iso 24521 et Iso 31800.

L’idée à travers cette rencontre, est de sensibiliser les participants sur la norme ISO 31800, rappeler les exigences des normes ISO 30500 et ISO 24521 sur les systèmes d’assainissement autonome, afin de les outiller sur l’utilisation de ces normes en soutien des politiques publiques.

« Ces trois normes internationales Iso permettent de contribuer au développement des secteurs de l’eau et de l’assainissement. Ce sont des outils pour permettre aux pays d’atteindre les Objectifs de Développement Durable (ODD) au niveau du point six », a expliqué M. Arzouma Laré BOTRE, président de la Haute autorité de la qualité et de l’environnement (HAUQE).

Selon les explications, le point six des ODD vise en général un accès universel et équitable à l’eau potable, à l’hygiène et à l’assainissement d’ici 2030, en particulier pour les populations vulnérables.

Il appelle également à une gestion durable de l’eau et mentionne la réduction du nombre de personnes souffrant de la rareté de cette ressource.

« Les normes ISO 24521, ISO 30500 et ISO 31800 constituent les premières dans le secteur de l’assainissement et couvrent ensemble, la totalité de la chaîne de services. Si la norme ISO 24521 est une norme de gestion des services de traitement des eaux usées domestiques de base, les normes ISO 30500 et ISO 31800 regroupent les exigences générales de sécurité et de performance applicables aux technologies novatrices d’assainissement », a fait savoir, le Directeur de cabinet du ministère du Commerce, de l’Industrie et de la Consommation locale, MENSAH Koffi Vinyo.

Celui-ci précise d’ailleurs que l’atteinte des différentes cibles des ODD en appelle aux Etats de développer la coopération internationale et l’appui au renforcement des capacités surtout des pays en développement en ce qui concerne les activités et programmes relatifs à l’eau et à l’assainissement, y compris la collecte de l’eau, la désalinisation, l’utilisation rationnelle, le traitement des eaux usées, le recyclage et les techniques de réutilisation.

« Le présent atelier vient donc à point nommé et offre une opportunité aux acteurs togolais, publics comme privés, de s’approprier ces normes pour une mise en œuvre efficiente en soutien aux politiques publiques et à la réglementation », s’est félicité le représentant du ministre Kodjo Adedze.

Anika A. (+22891024439)

Lire Aussi :   Faits divers : Une jeune fille assassinée par son petit ami

Lire Aussi :   Santé : Après le Coronavirus, la ville de Lomé touchée par une autre épidémie





Source link

Articles en relation