Cherté de la vie : Dr Gilbert TSOLENYANU appelle à faire encore plus en faveur du pouvoir d’achat

21 0


©AfreePress-(Lomé, le 4 septembre 2022)-Au cours de ces deux dernières années, l’inflation dans le monde, en particulier au Togo, a pris des proportions jamais connues. Deux causes sont avancées par les experts pour expliquer cette situation, les conséquences de la pandémie de la Covid-19 et la guerre entre la Russie et l’Ukraine.

Face à la détérioration du pouvoir d’achat de ses citoyens, le gouvernement togolais avait pris des mesures de soutien. Des mesures qui, visiblement, ne suffisent pas à enrayer le phénomène. C’est, en tout cas, ce que soutient, Dr Gilbert TSOLENYANU, président du Syndicat national des praticiens hospitaliers du Togo (SYNPHOT).

Dans un message posté sur compte Twitter, le 2 septembre 2022, le médecin salue les efforts du gouvernement tendant à lutter contre le phénomène de la vie chère et fait des propositions afin que ces mesures soient plus efficaces.

Durant la pandémie à COVID-19 et récemment la vie chère, écrit-il, le gouvernement a pris des mesures pour soutenir les couches vulnérables, ce qui est louable. La persistance de la crise actuelle, poursuit-il, érode terriblement le pouvoir d’achat de l’ensemble des Togolais, en particulier les travailleurs du public, du privé, les retraités, devant l’inflation explosive, par l’augmentation des prix des produits de première nécessité, de toutes les prestations. Cette situation entrainant une frustration qui bouillonne sous cape témoigne d’un présent très pénible et augure de lendemains incertains dans le monde du travail. D’autres mesures générales additionnelles par le Gouvernement sont donc nécessaires, voire vitales pour soutenir le pouvoir d’achat et maintenir l’économie, plaide-t-il.

 

Face à la situation, il propose  d’augmenter le SMIG et les salaires et de prendre toutes autres mesures pouvant relever le pouvoir d’achat et éviter son érosion aiguë.

Lire Aussi :   Mlle TOSSOU Adjo Jacqueline Estelle, 26e Miss Togo
Lire Aussi :   Musique : Shéyi Adebayor remet 10 millions F CFA à un artiste togolais

 

Ces mesures seraient, selon lui, de réduire l’inflation en contrôlant drastiquement les prix des produits et prestations sur le marché et en luttant contre la spéculation cupide par un plafonnement au besoin.

 

“Le SMIG étant fixé avec les entreprises, il est important de les soutenir par des mesures qui leur permettront d’augmenter le SMIG et les salaires et de pouvoir les payer sans nuire à leurs activités et à l’économie”, défend Dr Gilbert TSOLENYANU. 

Pour finir, il appelle les acteurs du monde du travail, à faire preuve de la conscience professionnelle, de sérieux au travail, de civisme fiscal, de solidarité et de Dialogue social pour, dit-il, maintenir la productivité. 

Olivier A.





Source link

Articles en relation