Mois de l’Amnistie en Afrique : Le Gal Felix Katanga lance un appel solennel aux détenteurs d’armes illégales

23 0

©AfreePress-(Lomé, le 7 septembre 2022)-Comme annoncé, les activités du « Mois de l’Amnistie en Afrique (MAA) ont officiellement démarré, mercredi 07 septembre 2022 à Lomé.

C’était à travers une conférence de presse de lancement, animée par le Général Félix Abalo Katanga, Président de la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petits calibres (CNLPAL). Il était accompagné du Directeur du Centre régional des Nations Unies pour la Paix et le Désarmement en Afrique (UNREC), Anselme Yabouri et du Secrétaire exécutif du Centre Régional sur les Armes Légères et de Petit Calibre (RECSA), Gal Alamin Abdelgadir. Occasion pour ceux-ci de mieux expliquer les contours ainsi que le bien-fondé de l’initiative aux Togolais.

La célébration du MAA a pour objectif de contribuer à la réduction de la détention d’armes de manière irrégulière et/ou illégale par les personnes privées, ceci, dans la droite ligne de la vision de l’Union Africaine qui veut ‘’faire taire les armes en 2030’’.

« L’idée, c’est d’amener les personnes civiles à remettre volontairement les armes illicites en leur possession sous réserve d’anonymat et d’immunité de poursuites. Donc, les détenteurs d’armes illicites sont invités à faire le pas pour se rendre dans les locaux de leurs préfectures respectives pour les remettre. Nous allons organiser des tournées sur l’étendue du territoire national pour des campagnes de collecte de ces armes. Que les concernées se mobilisent, c’est sans poursuite judiciaire. Faire ce pas évite à ce que les détenteurs d’armes illégales tombent dans les mains de la justice d’un jour à l’autre, car pour être détenteur d’une arme en tant que civile, il faut remplir certaines procédures administratives », a prévenu le Gal Felix Katanga.

Lire Aussi :   Compassion International Togo celebrates academic excellence with the "Kalos Awards"

La campagne ainsi lancée se tiendra jusqu’au mois de novembre 2022. Et pendant ce temps, la CNLPAL et ses partenaires mèneront diverses activités, notamment, des campagnes médiatiques et de sensibilisations, des ateliers de renforcement de capacités des acteurs publics et privés sur les principes et aspects de la police de proximité et sur le concept de l’amnistie des armes détenues illégalement ainsi qu’en éducation à la paix et la collecte des armes illégalement détenues ou la régularisation de la procédure administrative des armes irrégulièrement détenues.

Il est à noter que les armes qui seront collectées dans le cadre de ce projet, feront l’objet de destructions dans l’immédiat.

Anika A (+22891024439)

Articles en relation