Digitalisation bancaire : Le Whatsapp Banking déployé à Orabank Guinée

18 0


©AfreePress-(Lomé, le 9 septembre 2022)-Bonne nouvelle pour les clients d’Orabank Guinée. Ils peuvent désormais utiliser la solution Whatsapp banking, une solution innovante développée par la fintech panafricaine basée à Lomé, Semoa permettant d’accéder à des services bancaires à partir de l’application Whatsapp.

Le système a été lancé en août 2022 à Conakry en faveur de cette banque panafricaine, ceci, dans la droite ligne de sa vision de rendre ses services financiers accessibles partout et de façon permanente.

« C’est vraiment un produit innovant qui va faciliter la vie à nos clients. Aujourd’hui, tous les salariés qui sont virés à Orabank, ne sont plus obligés d’appeler qui que ce soit à la banque pour connaître les soldes ou pour savoir si les virements sont faits. Avec la solution Whatsapp Banking, ils peuvent vérifier leur solde et faire des virements compte à compte. On a aussi des localités ici en Guinée où il n’y a pas d’institution bancaire et les habitants sont obligés de parcourir des kilomètres avant d’aller récupérer leur salaire. Avec le Whatsapp Banking, après l’ouverture de compte, ces personnes ne seront plus obligées de venir en ville pour des questions de retrait d’argent », a indiqué Mohamed II Camara, Responsable du Service digital d’Orabank Guinée.

Avec le Whatsapp banking, l’utilisateur a la possibilité d’opérer des transactions monétaires via le mobile money grâce à un assistant virtuel accessible 24 heures sur 24.

« Désormais, nos clients peuvent avoir accès à leur compte partout, même en étant dans leur salon, dans leur plantation, même en voitures. Semoa est une fintech qui a fait ses preuves. Elle travaille avec le groupe Orabank depuis des années. Elle a également aidé dans le développement des programmes E-gouv », rassure le Directeur général d’Orabank Guinée, Jean-Louis Haba.

Lire Aussi :   La société LYDIA LUDIC aux côtés des enfants de l'orphelinat « Maison de la Providence »

Lire Aussi :   Disqualification des Eperviers cadets : Le CNO-Togo prêt à soutenir la FTF pour faire triompher la vérité

De son côté, le patron de SEMOA, Edem Adjamagbo se félicite des performances réalisées par son groupe qui aujourd’hui s’impose dans l’écosystème fintech au Maroc, Togo et en Guinée.

Toutefois, la startup nourrit l’ambition de gagner plus de terrain sur le continent afin d’atteindre totalement sa vision de ‘’géant mondial’’.

« Ce développement à l’international nécessite des ressources humaines et financières. Aujourd’hui, nous avons besoin de financer notre expansion, d’aller sur les levées de fonds, les financements en capital. Nous défendons le made in Africa. Nous voulons devenir un champion panafricain. Mais le champion africain ne naît pas tout seul, il se crée par une volonté politique. Nous avons besoin de bénéficier de cette envie d’amener une entreprise africaine au firmament », a déclaré Edem Adjamagbo

Anika A.





Source link

Articles en relation