Parlement de la CEDEAO : Les prévisions budgétaires 2023 au cœur des travaux à Lomé

67 0


©AfreePress-(Lomé, le 4 octobre 2022)-Le Parlement de la Communauté Économique des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEOA), tient depuis lundi 03 octobre 2022 à Lomé, sa 2e session extraordinaire de l’année 2022.

Les travaux de cette rencontre, qui vont durer cinq jours, ont été lancés par la présidente de l’Assemblée Nationale, Yawa Djigbodi Tsègan. C’était en présence des présidents des institutions de la République, des membres du gouvernement et du corps diplomatique et consulaire, a appris l’Agence de presse AfreePress.

D’après le président du Parlement de la CEDEAO, Sidie Mohamed Tunis, cette 2e session extraordinaire, examinera le projet de budget du Parlement communautaire au titre de l’exercice 2023.

Occasion pour lui, de rappeler l’importance dudit budget au sein de l’espace communautaire.

« Le budget annuel permet au Parlement de la CEDEAO de fonctionner et de financer ses activités, étant donné que notre mission est de : représenter les populations d’Afrique de l’Ouest ; contrôler les activités sectorielles, à savoir celles des instances chargées de mettre en œuvre les programmes de la Communauté ; et de participer au processus d’adoption des actes communautaires », a-t-il indiqué.

Pour Sidie Mohamed Tunis, le budget du Parlement est, de manière concrète, le fruit de l’implication et l’engagement des parlements dans le processus de développement et d’intégration de la région.

« Il permet de mettre en œuvre les actions prévues dans le plan stratégique de l’institution. Le budget du Parlement est également le reflet de notre volonté de moderniser l’institution, en la dotant d’infrastructures et d’équipements destinés à faciliter la tenue de nos réunions et à assurer un meilleur enregistrement et une meilleure diffusion de nos délibérations. À cela, s’ajoute le financement de programmes de renforcement des capacités destinés aux honorables députés et au personnel administratif, entre autres », a-t-il ajouté.

Lire Aussi :   Concours d’entrée aux écoles de l'Université de Lomé : Prof Dodzi Kokoroko simplifie les conditions
Lire Aussi :   20 ans d’existence de la cour de justice de la CEDEAO : Les acteurs en conclave à Lomé

De son côté, la Présidente de l’Assemblée nationale togolaise, a salué la délocalisation de cette session parlementaire à Lomé.

L’objectif principal de l’organisation de réunions de commissions hors du siège du Parlement était de rendre publiques les activités du Parlement et de créer un moyen permettant aux députés d’interagir directement avec la population, a-t-elle souligné dans son allocution d’ouverture.

Mme Tsègan a également relevé et salué les efforts déployés par les Chefs d’Etat pour accélérer le processus d’intégration de la région.

« Il nous appartient aussi de poursuivre avec ardeur et persévérance, le rêve d’intégration des pères fondateurs, en vue de consolider la paix et la cohésion sociale propice à la modernisation de notre espace dans tous les domaines », a-t-elle indiqué.

Les travaux permettront également aux parlementaires de l’espace communautaire, d’examiner et d’adopter le rapport de la Commission Administration, Finances, contrôle du budget et Audits sur l’avant-projet de budget 2023 du parlement et ceux des commissions permanentes, mixtes et ad hoc.

Pour rappel, le Parlement de la CEDEAO est l’assemblée représentative des peuples de la communauté. Il est composé de 115 membres.

Raphaël A.





Source link

Articles en relation