Finances : Adoption de la loi de finances rectificative, exercice 2022

79 0


©AfreePress-(Lomé, le 21 octobre 2022)-Les députés ont approuvé, jeudi 20 octobre 2022, en séance plénière, le projet de loi de finances rectificative, exercice 2022.

D’après les informations, la loi de finances rectificative 2022, est projetée à 1.875,8 milliards de francs CFA en dépenses et en recettes contre 1.779,2 milliards de francs CFA dans la loi de finances initiale, soit une hausse de 5,4%.

Pour le ministre de l’Économie et des Finances, Sani Yaya, la révision des prévisions budgétaires, initialement promulguées le 31 décembre 2021, était rendue nécessaire pour prendre en compte des nouvelles dépenses afin de satisfaire aux impératifs sécuritaires et aux autres dépenses.


« L’adoption de la présente loi de finances rectificative au titre de l’exercice 2022 permettra au gouvernement de prendre en compte les évolutions économiques intervenues au cours de l’exécution de la loi de finances initiale, marquées essentiellement par des tensions inflationnistes. En outre, ce collectif budgétaire se justifie par l’évolution préoccupante de la situation sécuritaire dans la sous-région à laquelle notre pays doit faire face et qui requiert une réponse urgente et des moyens adaptés à la mesure de la menace », a-t-il souligné.

À en croire, le ministre Sani Yaya, l’exécution de la loi de finances rectificative se traduirait par un déficit budgétaire de 8,4% du PIB contre un déficit de 5,1% initialement projeté.

« Nonobstant le niveau de déficit élevé de 8,4% qui ressort de cette loi de finances rectificative et qui se justifie par les réponses impératives et urgentes à apporter aux différentes crises évoquées plus haut, le gouvernement entend poursuivre la mise en œuvre des réformes structurelles visant la stabilité du cadre macro-économique et l’assainissement des finances publiques, qui passe notamment par une plus grande efficience dans la gestion des dépenses publiques », a-t-il ajouté.

Pour la Présidente de l’Assemblée nationale, Yawa Djigbodi Tsègan, « l’adoption de cette loi répond aux dispositions de l’article 48 de la loi organique n° 2014-013 du 27 juin 2014 relative aux lois de finances et traduit la volonté de l’exécutif d’assainir davantage les finances publiques en respect aux principes de sincérité et de transparence dans la gestion des finances publiques ».

Raphaël A.

Lire Aussi :   Radio Zéphyr : Les lauréats de la 19e édition du concours « Viva Holidays » récompensés

Lire Aussi :   Vaccination anti-Covid-19 : Le Togo choisit d’élargir sa campagne aux 30 ans et plus...





Source link

Articles en relation